Haïti-Technologie : L’arrivée des écrans plats confirme la mort des anciens téléviseurs

Insolite
Typographie

Si la trace de ces anciens modèles de téléviseur n’est plus remarquée dans de nombreux magasins à Port-au-Prince, dans les rues par contre, notamment au centre-ville et à Pétion-Ville, on en trouve exposés au soleil et à la poussière à profusion. Mais les acheteurs semblent en faire cas de moins en moins. Une attitude qui est loin de plaire les revendeurs, constate Haiti Press Network.

Les marchands de ces appareils de seconde main, se plaignent et ne savent plus quoi faire pour trouver de potentiels acheteurs. Pour certains d’entre eux, ils commencent à devenir très encombrants en 2016, ces appareils d’occasion exposés à la vente depuis des années sans être vraiment marchandés.

En provenance des États-Unis et d’autres contrées de la planète, ces appareils démodés continuent pourtant à être débarqués à flot sur le territoire national qui, avec la complicité des autorités locales, représente, constate-t-on, une véritable poubelle où les pays étrangers déversent leurs colis encombrants de produits jugés obsolètes et/ou inutiles. 

« J’ai là des appareils datés de 2013. Jamais vendus. Les gens préfèrent les téléviseurs à écran plat plutôt que cet ancien modèle. Ces appareils que j’avais achetés à Miragoâne, me deviennent un véritable fardeau. Régulièrement, je dois les exposer et les remballer dans l’après-midi. C’est embêtant mais…J’essaie de voir si je pourrais en finir avec un jour », nous explique Gabeau, un marchand  qui s’installe avec ses bataclans à la rue Vilatte (Pétion-Ville).

C’est la même rengaine pour des revendeurs de ces anciens appareils qui prennent place sur le trottoir à l’Angle de la rue Capois et l’Avenue John Brown (Bas-Lalue). C’est aussi une préoccupation pour ceux qui s’installent de façon informelle aux alentours des vestiges de la Cathédrale de Port-au-Prince, complètement démolie par le séisme dévastateur de janvier 2010.       

« On ne marchande plus les anciens téléviseurs. Les gens obsédés par les nouveaux modèles plus élégants, plus légers, moins encombrants et plus sophistiqués, estiment que les écrans plats sont les meilleurs téléviseurs », nous laisse comprendre Auguste qui ne fait pas non plus bonne vente.

Son voisin Mathias qui dispose de ces appareils d’occasion, mais aussi le nouveau modèle, affirme pour sa part avoir fait plus facilement affaire avec les écrans plats que les autres. Selon le jeune homme, les anciens modèles sont jugés, trop lourds et pas trop esthétiques de l’avis de plus d’un. 

« Même les personnes les moins fortunées n’en veulent plus. Je ne sais vraiment pas quoi faire avec ces anciens téléviseurs que je dispose. J’en ai une dizaine là depuis des lustres. Il semblerait que je vais les placer finalement à des particuliers pour me payer en monnaie de singe  », se plaint Mathias qui prend, comme Auguste, sa position à la rue Capois.

La vie continue. Mais les temps changent. L’on constate dans l’expectative, la disparition de certains objets remplacés par d’autres, comme la disparition peu à peu de certains métiers, auxquels les pratiquants, comme des électroniciens de fortune qui ne font presque plus vache grasse.

Texte et photo : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   

 

    

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages