Haïti-Éducation-Crises : Près de 6 000 familles vulnérables vont recevoir un appui monétaire du MENFP

Education
Typographie

 

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), s’apprête à appuyer financièrement environ 6 000 ménages vulnérables en situation d’insécurité alimentaire. Cette opération baptisée : « Cash-Transfert » (Transferts monétaires), se déroule notamment dans l’Ouest, le Sud, l’Artibonite, le Cap-Haïtien, le Centre, le Sud-Est, la Grand’Anse et le Nord-Ouest. Chacune des familles va recevoir 300 dollars US sous peu, informe le ministère à l’Agence de presse en ligne, Haiti Press Network (HPN).

Elles sont 2 100 familles bénéficiaires ciblées dans le département de l’Ouest ayant subi les effets de la crise « pays lock », mais aussi des communes les plus touchées par la Covid-19 dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince. Elles sont 150 familles bénéficiaires dans le Sud ; 200 dans l’Artibonite ; 150 au Cap-Haïtien, 1 000 dans le Centre ; 1 000 dans le Sud-Est ; 700 dans la Grand’Anse et 700 dans le Nord-Ouest.

Ces familles ciblées ne sont autres que celles ayant des élèves qui fréquentent des écoles publiques ou non publiques à but non lucratif, suivant un choix raisonné en fonction des caractéristiques établies sur la base de leur faible rétention scolaire passée ou de l’état de vulnérabilité présumée de leur population scolaire.   

Cette action sera rendue possible dans le cadre d’un financement du Partenariat Mondial pour l’Éducation (PME) octroyé à Haïti pour permettre au MENFP de répondre aux crises politique et sanitaire qui affectent l’éducation particulièrement dans des zones les plus vulnérables.

Selon le MENFP, le transfert monétaire qui sera effectué à l’aide de l’appui logistique et technique de l’UNICEF, jouant le rôle d’Agent-partenaire, a pour objectif de réduire la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire des ménages pauvres comme contribution à la couverture des besoins de base en ces temps difficiles. Il vise dans second temps, à faciliter la fréquentation scolaire et l’apprentissage, mais aussi à éviter le décrochage scolaire dû à l’insécurité alimentaire et à la faible résilience des ménages.   

Au cours de la dernière semaine du mois de mars 2021, plusieurs équipes composées de haut-cadres du MENFP, ont été en mission dans ces départements cités plus haut, en vue de discuter avec les directeurs départementaux d’éducation de la meilleure stratégie à mettre en place pour faciliter la concrétisation et la réussite de cette démarche.

Texte: Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos: Oscar Joseph

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages