Éducation-Appui-Relance activités scolaires : 125 000 kits scolaires en distribution dans les écoles publiques

Education
Typographie

 

Dans le cadre du Plan de réponse du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) face au peyi lòk et la pandémie COVID-19, des matériels scolaires doivent être distribués à plusieurs milliers d’enfants dans les écoles publiques défavorisées. Ainsi, un programme de distribution de kits scolaires est actuellement en cours. 125 000 élèves sont visés dans plusieurs départements.     

L’opération qui a débuté cette semaine dans l’Ouest doit toucher plusieurs départements. Cabaret, Pernier, Source Matelas, Delmas et Meyotte sont parmi les zones déjà visitées. Environ 28 000 kits seront distribués dans l’Ouest avec le support logistique de IDEGEN, une organisation contractée dans le cadre de cette activité, en plus d’autres partenaires œuvrant dans le domaine de l’éducation.  

Le Plan de réponse du MENFP prévoit également des supports en manuels scolaires et en fiches pédagogiques ainsi qu’un appui aux parents et aux enseignants. Des cours de mise à niveau pour les élèves sont aussi inclus afin d’aider les candidats à mieux préparer leurs examens de fin d’études. 

Cette action prend en compte les deux projets de 3, 3 millions et de 7 millions du MENFP qui bénéficient du soutien du Partenariat mondial pour l’éducation (PME) et de l’agent-partenaire « UNICEF ».

Plus d’une soixantaine d’écoles fondamentales publiques seront touchées dans le cadre de cette opération dans le département de l’Ouest. L’École nationale République de Cuba (Meyotte-Pétion-Ville), l’École nationale Pierre Sully, située à Delmas 16, l’École nationale de Dumerlin, l’École nationale de Lilavois, l’École nationale de Source Matelas, l’École nationale de Cabaret, l’École nationale de Pernier, pour ne citer que celles-là, sont les premiers établissements touchés. 

Des kits aux élèves et aux profs 

Les élèves des deux premiers cycles du fondamental de tous les établissements ciblés dans le cadre du projet ont reçu chacun, un sac à dos contenant des matériels didactiques, notamment un (1) scotch tape, deux (2) aiguisoirs, deux (2) plumes bleues, deux plumes noires, un sachet UNICEF, une (1) ardoise, deux (2) crayons ardoise, un (1) crayon noir, deux (2) cahiers de 48 pages chacun, une (1) petite paire de ciseaux, une (1) règle à tracer et un (1) gadget d’instruments de géométrie. 

Des kits destinés aux enseignants pour le travail en salles de classe ont été également distribués. Ces kits contiennent, une (1) horloge, deux (2) brosses tableaux, trois (3) boîtes de craies couleurs, trois (3) boîtes de craies blanches, une (1) boîte de dix (10) plumes rouges, un (1) globe terrestre, deux (2) boîtes de markers de couleurs différentes, une (1) paire de ciseaux moyens, deux (2) boites de peinture et un (1) pinceau pour tableau, un (1) gros rouleau de ruban adhésif gris, un (1) rame de bristol de couleurs différentes, dix (10) paquets de grands cahiers, deux (2) manuels du kit scolaire, une (1) boîte de cubes de cent (100) pièces de différentes couleurs, un (1) paquet alphabet/ chiffres/carte géographique et enfin un (1) grand jeu d’instruments de géométrie de cinq (5) pièces.      

Suivant les précisions du coordonnateur technique de cabinet du ministre de l’Education nationale, Jacques Yvon Pierre, ce sont deux projets d’un montant de 10,3 millions de dollars américains, approuvés et financés par le Partenariat mondial pour l’éducation (PME) qui sont en voie de mise en œuvre. 

Faciliter la poursuite des activités d’apprentissage

Le premier projet fournit 45 000 kits et le second, 80 000. Il s’agit, à travers cette action, d’accompagner les familles et les enfants pour la relance des activités scolaires, dans un contexte de crise socio-économique et sanitaire. Les documents élaborés par la Task-Force du MENFP, mise sur pied par le ministre CADET, coordonnent les activités et assurent le suivi des opérations. L’Office national du partenariat en éducation accompagne aussi l’équipe du MENFP et joue son rôle d’interface avec les partenaires. Notons que la Task-Force est constituée de représentants de plusieurs directions techniques, de la Direction générale du MENFP, du cabinet du ministre et de l’ONAPE.

D’après M. Pierre, le projet de 3.3 millions US consiste essentiellement en un appui aux élèves des zones de non droit prioritairement dont les droits à l’éducation ont été mis en péril par la crise politique de « pays lòk ». Tandis que, explique-t-il, le second est conçu comme une réponse à la crise sanitaire créée par la pandémie de COVID-19. A bien des égards, les deux se complètent pour la bonne relance des activités scolaires.

Selon le coordonnateur technique du cabinet du ministre Cadet, les fonds mobilisés dans le cadre de ces deux projets visent, en premier lieu, à permettre à des enfants défavorisés des milieux urbains et ruraux à poursuivre leur apprentissage. Et dans le cas spécifique de la pandémie, il est question de permettre à des enseignants et à un certain nombre d’enfants de bénéficier d’un support susceptible de garantir un environnement sanitaire propice en milieu scolaire.

Les bénéficiaires saluent l’action du MENFP et des partenaires

Responsables d’établissements scolaires touchés, enseignants et élèves se sont réjouis de ce geste du MENFP, rendu possible grâce à cet appui financier du PME.

« Je me réjouis de cet effort du MENFP et de ses partenaires. C’est un geste qu’il faut apprécier à sa juste valeur. Nous espérons en avoir plus, notamment l’aménagement de cet abri provisoire en mauvais état où logent depuis 2010 mes élèves, en attendant la reconstruction de l’établissement », a déclaré Fritz Gilles, directeur de l’École nationale République de Cuba.

Mme Valcuse Jourdin, enseignante en 1ère année fondamentale à l’École République de Cuba, estime que cette distribution a un sens, dans la mesure où, dit-elle, ces matériels didactiques sont susceptibles d’aider les enfants à mieux avancer dans le processus enseignement-apprentissage. 

Dieunise Alexandre et James Cincir, élèves en 4e année fondamentale, n’ont pas non plus caché leur sentiment de satisfaction d’avoir reçu leur kit en demandant au ministère de continuer sur cette même lancée.

Après le département de l’Ouest, l’opération se poursuivra en région, particulièrement dans le Sud-Est, les Nippes, le Sud et la Grand-Anse.

Bientôt les appuis financiers aux familles

Sous peu, un autre volet des projets sera mis en exécution. Il s’agit de l’appui à des familles d’élèves les plus vulnérables. Le programme consiste à assurer des transferts monétaires au bénéfice de 6 000 ménages vivant dans l’extrême pauvreté et évoluant dans des zones défavorisées. Un appel à manifestation d’intérêt est déjà lancé par l’Agent-partenaire auprès des entreprises intéressées qui vont jouer le rôle d’intermédiaires dans les opérations financières.

« Tout cela exige que les capacités du MENFP soient renforcées à tous les niveaux. Et, ce n'est pas une mince tâche dans une conjoncture faite de passion, de suspicion, de crise multiple où  le conjoncturel est plus pesant que le structurel », a déclaré en conclusion M. Jacques Yvon Pierre.

AL/MV

Photos: Anderson Elien

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages