Haïti-Covid-19-Éducation : Le MENFP accorde un appui financier à environ 1600 enseignants des dix départements 

Education
Typographie

Plus de 1600 enseignants du fondamental travaillant dans le secteur public de l'éducation dans les dix départements du pays, disposant d’une lettre de nomination ou d’un contrat en bonne et due forme mais non encore émargés au budget de l’État,  ont reçu chacun, sous forme de gratification, un chèque de trente mille (30 000) gourdes les 29 et 30 décembre en cours, constate Haiti Press Network.

Des dizaines de millions de gourdes ont été nécessaires pour appuyer 103 enseignants dans le Nord, 113 dans le Centre, 41 dans le Nord-Est, 175 dans le Nord-Ouest, 324 dans l’Ouest, 143 dans l’Artibonite, 77 dans le Sud, 360 dans le Sud-Est, 191 dans la Grand’Anse et 111 dans les Nippes.

Ces enseignants à travers les dix (10) départements scolaires du pays ont été très enchantés de recevoir ce support financier, conformément aux engagements  pris par le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) dans le cadre de la réponse au Covid-19 qui a fortement affecté le secteur.

D’après les précisions des responsables du ministère, ce dossier mené de concert avec le Projet d'appui pour une éducation de qualité en Haïti (PEOH)  est un support ponctuel devant permettre à ces enseignants de traverser la conjoncture socio-économique difficile.

Cette démarche accueillie avec ferveur par les bénéficiaires, s’inscrit donc dans le cadre du Plan d’action de six axes du (MENFP) en réponse à la pandémie liée au Covid-19. Une opération, constatons-nous, conduite par plusieurs délégations composées des cadres du MENFP qui a fait des heureux dans le rang de cette catégorie de la chaîne éducative.    

Le financement qui rend possible cette opération de remise de chèques suivant le protocole administratif ayant été établi à cet effet, vient de la Banque inter-américaine de développement (BID) et de la Banque caribéenne de développement (BCD). Ces partenaires financiers ont contribué à hauteur de deux millions (2 000 000) de dollars américains, suivant une demande de l’État haïtien via le MENFP, gérée par le Projet d’appui pour une éducation de qualité (PEQH) afin de toucher, d’après l’objectif de départ, près de 6 000 enseignants ciblés dans cette démarche. 

Dans la Grand’Anse, particulièrement à la Direction départementale d’éducation (DDE) où s’est déroulée l’opération de cette contrée sous les yeux du directeur départemental, Jean Ernso Dauphin, les intéressés ont vivement exprimé leur contentement.

« Le ministère a fait un bon coup. Cette gratification est arrivée à un moment où j’ai de grands besoins. Je remercie les autorités », a déclaré Félix Louinet, enseignants au niveau fondamental.

Cette réaction de Félix qui a retrouvé le sourire en cette fin d’année, n'est toutefois pas différente pour de nombreux autres bénéficiaires. C’est le cas par exemple de Mme Neslie Délis, enseignante en classe de 2e année fondamentale à l’école Marguerite d’Youville (Sainte-Hélène), située dans la ville de Jérémie.

« J’exprime toute ma gratitude envers les autorités du MENFP d'avoir pris une décision si noble. Je suis contente de recevoir ce chèque. J’attends maintenant mon salaire », a réagi cette enseignante souriante après avoir rempli les formalités lui permettant d’avoir droit à son chèque.   

Il faut noter que des 6 000 enseignants prévus au départ du projet, plus de quatre (4) mille ont été déjà rémunérés par le Trésor public au cours des mois de juin et de juillet 2020, grâce à un effort considérable de l'État. Ce qui fait que le nombre de bénéficiaires de cette gratification de 30 000 gourdes a été révisé à la baisse.

Texte : Alix Laroche

Photos : Anderson Elien, Jean James Wans et Sadrac Théodore  

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages