Haïti-Éducation : La politique nationale de gestion de proximité dans les écoles, bientôt une réalité

Education
Typographie

 

 

Les travaux de cinq (5) jours en atelier, réunissant à l’hôtel Royal Decameron environ une cinquantaine de haut-cadres du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), ont pris fin ce vendredi 11 décembre. Au terme de cet atelier, les deux documents essentiels à savoir celui de la Modélisation et celui de la Politique nationale de gestion en milieu scolaire haïtien ont été revus et corrigés. Les organisateurs et les participants se sont montrés très satisfaits des travaux réalisés, constate Haiti Press Network.

Il s’agit en effet, selon la lecture du consultant de la Direction d’appui à l’enseignement privé et du partenariat (DAEPP), M. Jean Michel Charles qui orientait les travaux en de petits groupes, d’une semaine d’apprentissage, d’échanges et de validation.

« Les participants ont non seulement corrigé et fait des recommandations, ils se sont également appropriés ces documents. Pour moi, c’est une grande réussite. Je suis très satisfait », a déclaré M. Charles.

A son avis, l’objectif fixé est atteint. Le travail a été fait par les participants. Il reste maintenant à intégrer l’ensemble des recommandations pour enfin parfaire ces documents élaborés par la DAEPP et qui sont environ une dizaine.

Déléguer des pouvoirs aux DDE

De son côté, le directeur de la DAEPP, M. Volvick Germain Charles s’est réjoui également de la réussite de l’atelier qui, dit-il, permettra enfin aux politiques d’accréditation des écoles privées et celle de gestion de proximité en milieu scolaire, d’atterrir dans le secteur.

Ces outils, a t-il indiqué, seront disponibles au bénéfice du système éducatif  dans les Directions départementales d’éducation (DDE) via les SAEPP (Service d’appui à l’enseignement privé et du partenariat). Il faut souligner que ces pouvoirs sont généralement exercés uniquement au niveau des Directions techniques. Une décision qui pourrait faciliter le processus de décentralisation et de déconcentration de la vie scolaire dans le pays.

« Je suis satisfait. Je pense que c’est idem pour les représentants de diverses entités du MENFP qui prenaient part à l’atelier », a indiqué le premier responsable de la DAEPP, tout en attirant l’attention sur la question relative au jardin scolaire qui est l’un des documents nouvellement élaboré par la DAEPP dans le cadre de cette politique.

Interrogée en tant que participante à l’atelier, Mme Yolène Jean-Baptiste n'a pas caché sa joie d'avoir pris part à  cet atelier, qui a été une opportunité de mieux saisir l’essence de la notion de gestion de proximité. Elle s’est réjouie aussi de voir le niveau d’implication des participants dans la correction des documents tant du point de vue de fond que de la forme.

« Je pense que ces documents seront d’une importante utilité pour le pays », a-t-elle lâché, avant de souhaiter que cette politique soit appliquée réellement dans les écoles. 

Même son de cloche pour l’ancien responsable de la Direction de l’enseignement secondaire (DES), M. Joseph Job Maurice. Celui-ci s’est dit satisfait surtout de l’engouement des participants qui a permis la réussite de l’atelier. Il dit croire que ces documents pourront aider à l’avancement du secteur. 

Par ailleurs, tout en exprimant son regret concernant généralement le problème d’application des documents au sein du ministère, il dit avoir pensé qu’il reste maintenant au ministère de faire le suivi.

 

« Je souhaite  ne pas retourner dans un quelconque espace dans 5 ou 10 ans pour encore parler de gestion de proximité sans le faire atterrir sur le terrain », a conclu M. Maurice.

 

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo : Sadrac Théodore 

 

   

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages