Haïti-Éducation-COVID-19 : L’impact du programme Télé assistance psychologique et médicale

Education
Typographie

 

Le programme « Télé assistance psychologique et médicale », à travers la ligne 8113, a officiellement démarré le 4 septembre 2020, suite à la formation en écoute active d’une vingtaine de jeunes universitaires issus des champs disciplinaires, tels  les sciences sociales et humaines mais également de la médecine. Son impact après environ deux mois du lancement porte déjà à croire que ce programme doit s’inscrire dans la durée, a indiqué un responsable.

Du 4 septembre au 31 octobre 2020, un total de 1218 jeunes des différents départements géographiques du pays ont sollicité le 8113. Parmi les appelants, 821 ont effectivement reçu un appui.  Ce qui dépasse les prévisions, note M. Arnoux Descades, un responsable du Volontariat pour le Développement d’Haïti (VDH), institution chargée de mener le dossier.

D’après M. Descades, ces bénéficiaires sont particulièrement des élèves du secondaire, dont les attentes en termes d’informations sur la COVID-19, de gestion du stress, de santé sexuelle et reproductive et autres ont été comblées.

« C’est donc une action extrêmement utile qui vient combler un criant vide, d’autant que la ligne est gratuite, anonyme, accessible aux usagers des deux compagnies de téléphonie mobile dans le pays », a fait remarquer le responsable du VDH.

Selon lui, les jeunes écoutants et écoutantes qui ont été embauché à cette fin, estiment que le 8113 leur permet d’agir dans la solidarité, de fournir des services aux écoles qui n’ont pas de psychologues et d’aider les jeunes élèves à gérer des questions cruciales pour lesquelles il n’y avait pas avant de répondants.

Ces jeunes placés au Centre d’appels du Projet Hotline félicitent le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) mais aussi le Volontariat pour le Développement d’Haïti (VDH) pour cette louable initiative.

Par ailleurs, M. Descades juge que la « Télé assistance psychologique et médicale » des jeunes est devenue une réalité concrète et doit s’inscrire dans la durée. A cet effet, le MENFP et le VDH, avec l’appui d’autres partenaires dont la BID et l’UNESCO, évalueront en décembre prochain les réalisations de la phase-pilote et les services seront poursuivis en 2021 pour le plus grand bien des élèves en particulier, et des jeunes en général. 

Il faut rappeler en passant que ce programme s’inscrit dans le cadre du Plan de réponse du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) face à la COVID-19. Il visait, entre autres, à apporter une aide psychologique personnalisée à des élèves de 15 à 24 ans en détresse, affectés, menacés et endeuillés par la pandémie. 

Fournir des références pertinentes aux cas nécessitant une assistance médicale et sensibiliser les écoliers et les écolières sur la nécessité de partager avec leurs amis et camarades les informations sur l'existence réelle de la pandémie, constituent d’autres objectifs poursuivis dans le cadre de cette initiative dénommée : Projet Hotline.

La Direction Santé Scolaire (DSS) du MENFP, dirigée par le Dr Érold Joseph est fortement impliquée dans la mise œuvre du programme.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages