Haïti / Éducation : Réouverture officielle des classes ce lundi mais officieuse depuis plus d'un mois

Education
Typographie

 

 

 

Ce lundi 9 novembre marque la réouverture officielle des classes, pour l'année académique 2020-2021. Plusieurs écoles avaient déjà repris leurs activités sans tenir compte du calendrier officiel du Ministère de l'Education nationale. De nombreuses institutions scolaires n’adhèrent même pas au curriculum du MENFP, préférant suivre un programme américain ou européen ou en combinant le programme du ministère à celui de l’étranger.

 

Les activités scolaires démarrent officiellement en Haïti ce lundi 9 novembre. Si certaines écoles, notamment les non-publiques, n'avaient fait recette pour la première journée, de nombreuses institutions scolaires avaient déjà lancé leur année académique.

 

Plusieurs écoles travaillent en effet, depuis plus d'un mois. Elles ont leur propre calendrier et parfois leur propre programme. Certaines écoles suivent un programme européen (français) ou américain. D'autres utilisent un curriculum hybride, combinant le programme haïtien à celui d'un autre pays.

 

Pour les responsables de ces écoles, les consignes du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle n’engagent que ceux qui les écrivent.

 

L’année scolaire 2019-2020 a pris fin le 23 septembre dernier et celle 2020-2021 a démarré le 13 octobre pour mon fils de 10 ans admis en CM2, affirme Françoise, une mère de 41 ans, vivant à Delmas.

 

Elle affirme qu’elle n’avait pas réussi à s’acquitter des frais scolaires et qu’elle n’a pas encore envoyé son fils à l'école. Pire encore, dit-elle, la scolarité a considérablement augmenté alors qu’en raison de la dépréciation du dollar américain sur le marché de change, les prix des biens et des services devraient diminuer.

 

De plus, ajoute-t-elle, on nous demande de payer l'année scolaire en 4 versements contre 7 l'année dernière.

 

Pour cette mère de famille, l’objectif des responsables des institutions privées, qui ont vécu les troubles de 2019 et la crise du nouveau Coronavirus, c’est d’amasser le plus d'argent possible avant toute éventuelle fermeture sous contrainte.

 

C'est aussi l'avis d'une autre mère dont la fille de 8 ans va dans une école privée à Delmas 33. L'année scolaire coûte beaucoup plus cher et les paiements sont moins espacés, a-t-elle indiqué.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages