Haïti-Protestations : des enseignants marcheront le 14 septembre contre l'insécurité et la cherté de la vie

Education
Typographie

 

 

La Direction des organisations d'enseignant (es) a annoncé, ce mardi, la tenue le 14 septembre prochain de sa première journée de mobilisation pour dénoncer la recrudescence de l'insécurité, du coup réclamer de meilleures conditions de vie en faveur des familles, parents et professeurs dont la mauvaise situation sociale s'est aggravée depuis l'apparition du coronavirus en Haïti. 

 

La situation précaire et non sécuritaire qui sévit dans le pays frappe de plein fouet le secteur des enseignants qui est à bout de souffle. 

 

C'est en ce sens que des membres de la Direction des organisations d'enseignant (es) ont exprimé leur point de vue face aux multiples problèmes auxquels les familles sont confrontées durant l'année académique 2019-2020. 

 

Une responsable de cette organisation, Magalie Georges, a dénoncé l'insécurité qui sévit dans le pays et qui représente un handicap pour l'éducation des écoliers. Elle regrette que la société soit aussi passive face à l'impuissance de l'État haïtien. 

 

Pour sa part, le professeur Josué Merilien, croit que la situation délétère actuelle requiert une solution regroupant les différents secteurs du pays, particulièrement les enseignants évoluant dans les autres départements. Fort de cette considération, il invite ces derniers à prendre part, ce mercredi, à une journée de discussions en vue d'établir un cahier de charges à soumettre aux autorités étatiques. 

 

Notons que l'organisation des enseignants qui s'est également prononcée sur l'assassinat crapuleux de Me Monferrier Dorval annonce la tenue, ce vendredi, d'une marche pour réclamer justice en faveur de la famille du défunt.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages