Haïti-Éducation: Bientôt disponibles, deux outils légaux pour mieux réguler la Formation professionnelle

Education
Typographie

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) disposera dans huit (8) mois, deux instruments légaux très importants votés par le Parlement avant son départ. Ces outils permettront, pour au moins 50 ans encore,  une avancée considérable dans le sous-secteur de la Formation professionnelle.

La Secrétaire d’État à la Formation professionnelle, Mme Maguy Durcé en a fait l’annonce, ce mardi 28 juillet, lors d’une conférence de presse au Centre d’informations permanentes sur le coronavirus (CIPC) logé à Bourdon, constate Haiti Press Network.

Ces deux instruments permettront au MENFP de réguler mieux le système éducatif dès la Petite enfance jusqu’après le secondaire, a fait savoir Mme Durcé.

Il s’agit du Cadre national de certification (CNC), un instrument, précise-t-elle, qui permettra à ce que toutes les formations professionnelles distribuées à travers le pays, aient une marche à suivre. Les compétences acquises seront orientées de façon à avoir entre elles des liens, laisse-t-elle comprendre.

« Le Cadre national de certification issu de la Loi portant sur la réorganisation et modernisation de la Formation professionnelle, est un instrument de développement, de classification et de reconnaissance de compétences », a indiqué la Secrétaire d’État, arguant qu’un tel outil demeure un point positif pour l’État qui instrumentalisera dorénavant le système de la certification.

Les objectifs fixés à travers cet instrument permettront de guider et d’orienter tous les apprenants; les écoles professionnelles pourront aussi adresser leurs offres et demandes par rapport aux carrières des étudiants ; enfin, a garanti Mme Maguy Durcé, cet outil devra faciliter la mobilité professionnelle.

La VAE aussi, l'autre outil sera disponible

Dans la même veine, le document statuant sur la Validation des acquis de l’expérience (VAE) sera aussi disponible. La Loi portant sur cette question, informe-t-elle, a été votée en 2019 dans les deux Chambres du Parlement.

C’est une loi d’après Mme Durcé qui rend justice à de nombreuses personnes travaillant dans des domaines divers de la vie nationale depuis des années, mais qui n’ont pourtant pas un diplôme susceptible de valoriser leur métier.

Les actions relatives aux mécanismes de la mise en place de cet outil ont déjà été lancées, a indiqué plus loin la Secrétaire d’État.

À l’aide de cette loi, un technicien ou une technicienne qui évolue dans une filière quelconque depuis plus d’une décennie et qui veut se valoriser, peut décider de se rendre dans une école professionnelle d’État afin de se faire évaluer pour avoir son diplôme, sans avoir besoin de passer 2 ou 3 ans d’apprentissage dans une école.

« Reconnaître la valeur d’un professionnel n’est pas forcément quelqu’un qui a été dans un centre d’apprentissage.  Donc, cette loi est une innovation dans le système éducatif », s’est réjouie Mme Durcé, avant d’indiquer que ces deux instruments vont influencer l’éducation et la formation pour au moins 50 ans encore dans le pays.

Un programme numérique pour les formateurs

Enfin, elle a informé que de concert avec l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) qui propose son soutien à un ensemble de formations ouvertes et à distance, un cours international dénommé : « Certi-scolaire » mis à la disposition de 26 pays dans le monde dont Haïti,  débutera le 7 octobre prochain.

Il s’agit d’un programme numérique qui permettra aux participants de savoir mieux comment utiliser les TIC par rapport aux cours qu’ils distribuent. Il suffit de suivre des cours en ligne (MOOC) pour avoir une certification avec délivrance de crédits universitaires.

Pour assurer la continuité pédagogique, dit-elle, des personnels enseignants et formateurs en Haïti intervenant dans le secteur éducatif et celui de la formation professionnelle, estimés à plus de 200 mille personnes pourraient y prendre part. La durée du cours est de six (6) semaines.

Texte et photo : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                  

 

  

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages