Haïti-Alphabétisation : Hervé Saintilus dévoile son Plan d’actions semestriel

Education
Typographie

Le Secrétaire d’État à l’alphabétisation, Hervé Saintilus a, en conférence de presse, ce jeudi 28 mai, fait le point sur un ensemble d’activités entreprises durant ses deux mois et quelques semaines à la tête de la Secrétairerie d’État à l’alphabétisation (SEA). Il a aussi présenté les perspectives pour les mois à venir, notamment des actions qu'il aura à mener sur le terrain afin de toucher plus de 40% de gens ne sachant ni lire ni écrire. Il a dévoilé un Plan d’actions fixé sur six mois, allant d’avril à septembre 2020, constate Haiti Press Network.

Présentant un tableau sombre de la SEA, dont il a pris les rênes le 10 mars dernier, le Secrétaire d’État a d’emblée mis l’accent sur la nécessité d’un programme d’alphabétisation visant 40 % hommes et femmes de la population ne sachant ni lire ni écrire.

Selon le Secrétaire d’État, ce Plan d’actions qui tient globalement compte de ce sérieux problème au pays, porte sur quatre objectifs. Le premier  consiste à évaluer les ressources (personnels, matérielles, financières, documentaires) disponibles au bureau avant de lancer les opérations d’alphabétisation dans le pays. Ce qui a déjà été fait, a-t-il indiqué. Le deuxième objectif consiste à prendre toutes les dispositions nécessaires par rapport aux efforts du gouvernement, pour accélérer la participation de la SEA dans la campagne de sensibilisation autour de la pandémie du nouveau coronavirus en vue de limiter sa propagation. Le troisième objectif vise à lancer bientôt, une campagne de sensibilisation et de mobilisation sur la question d’alphabétisation qu’est la mission première de la SEA, a souligné M. Saintilus. Croyant qu’il est important de proposer sa vision nouvelle de la situation d’alphabétisation dans le pays, il promet un plan  qui sera élaboré à cette fin.

Ce Plan d’actions, précise le Secrétaire d’État, nécessite une enveloppe de 126 millions de gourdes aux fins de concrétiser les objectifs fixés. 

De plus, des dispositions, annonce-t-il, seront prises pour redynamiser le Bureau central de la SEA et renforcer sa présence dans les dix (10) départements du pays. Toujours dans le cadre du renforcement de ce sous-secteur de l'Éducation, le Secrétaire d’État a informé avoir déjà rencontré un ensemble de partenaires locaux et internationaux.

Il a cité notamment l’ambassadeur de Cuba en Haïti avec qui, il dit avoir exprimé ses préoccupations sur la question d’alphabétisation dans le pays. Dans le même esprit, il dit s’être entretenu également avec le représentant de l’UNESCO en Haïti, le Volontariat pour le développement d’Haïti (VDH) ayant une certaine implication dans la question d’alphabétisation et l’Académie créole qui, généralement, accompagne la SEA dans cette démarche. Les partis politiques, dit-il, auront un rôle à jouer dans les opérations d’alphabétisation dans le pays.

« Dans le cadre de ma mission confiée par l’Administration Moïse/Jouthe, nous continuons à appliquer le plan d’actions jusqu’au mois de septembre afin d’atteindre les objectifs fixés », a déclaré Hervé Saintilus.

Selon le titulaire de la SEA, le 8 septembre prochain marquera la « Journée internationale d’alphabétisation » ; si la pandémie de la Covid-19 entre temps diminuait dans le pays, ce serait une belle occasion, souhaite-t-il, pour présenter le programme d’alphabétisation de son Administration.

Par ailleurs, le Secrétaire d’État a averti toute personne manifestant la volonté d’aider le pays dans la question d’alphabétisation, qu'à partir du 8 septembre prochain, on devrait avoir l’autorisation de l’État pour le faire, notamment la SEA qui est l’organe régulateur au niveau national.      

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

      

 

    

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages