Haïti-Éducation-Coronavirus : Le personnel de la SEA sensibilisé

Education
Typographie

Face au risque de l'introduction du Coronavirus en Haiti, des employés de la Secrétairerie d’État à l’alphabétisation (SEA), ont organisé une conférence-débat, mercredi animée par le Dr Érold Joseph, directeur de Santé scolaire au ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). Ils ont appris à l'occasion les mesures de prévention à adopter, a constaté Haiti Press Network.

Comme il l’a fait dans plusieurs autres points de rencontres avec des acteurs très impliqués et concernés dans le secteur éducatif, notamment directeurs départementaux, inspecteurs scolaires, directeurs d’écoles publiques et étudiants, il s’agissait pour le Dr Érold Joseph d’expliquer aux employés ce qu’est le COVID-19, comment la maladie peut être transmise mais aussi et surtout comment se prémunir du virus.

Il a informé par ailleurs ces fonctionnaires d’État, des mesures envisagées par le MENFP au cas où ce virus qui est en train de bousculer sérieusement le monde, s’introduirait en Haïti.

Suivant la circulaire du MENFP publiée en date du 5 mars en cours, Dr Joseph recommande à tous et à toutes d’échanger et de partager le plus que possible les informations relatives au comportement à adopter pour éviter d’être contaminé par le Coronavirus. Mais aussi à transmettre les informations scientifiques pour mieux comprendre la maladie et identifier les mesures clés de prévention et de limitation de la propagation de ce virus.

Les échanges entre le conférencier et les employés ont été très animés. Les questions fusent de toutes parts. Certains participants se montrent vraiment inquiets par rapport à une éventuelle introduction du Coronavirus dans le pays, compte tenu, s’inquiète plus d’un, de la promiscuité et de la précarité de la vie en Haïti.

Parmi des employés qui ont exprimé leur satisfaction de cette initiative, Wesna Sagaille en est une. Cependant, cette dernière dit attendre plus de l’État en vue de mettre la population en confiance et d’éviter le développement des attitudes alarmistes qui pourraient s’avérer plus fatale que le virus lui-même.

Mme Sagaille conseille en effet à l’État d’informer les lieux où l’on pourrait placer les gens testés positifs en quarantaine ; les mesures visant à empêcher d’entrer dans le pays, toute personne en provenance des « zones rouges » ; mais aussi et surtout de penser à la rémunération des fonctionnaires qui n’ont perçu de salaire depuis des mois. Ce, ajoute-t-elle, pour qu’ils puissent faire face au quotidien au cas où tout le monde serait contraint de rester chez soi.

De son côté, Junior Roc estime que cette initiative d’informer le plus possible sur la maladie est louable. Il pense que les informations supplémentaires qu’il a acquiert pendant les échanges vont lui permettre de mieux sensibiliser les gens de la communauté où il vit.

D’après un autre employé interrogé par HPN, cette rencontre d’information avec le pneumologue lui a permis de mieux discerner ce qu’il faut savoir à propos de cette maladie contagieuse, en termes de gestes et consignes du ministère qui peuvent sauver des vies. Il promet de transmettre les informations obtenues à d’autres membres de la société.

Les autorités sanitaires haïtiennes, signalons-le, disent n’avoir recensé encore aucun cas officiel de la pandémie COVID-19 sur le territoire national.

Texte : Alix Laroche

Photos : Anderson Elien      

 

    

 

  

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages