Haïti-Éducation-Gouvernance: Des visites de contrôle pour rationaliser la gestion des écoles publiques

Education
Typographie

Insuffisance de planification au niveau stratégique, faiblesse dans l’encadrement des écoles par les Directions départementales, aggravée par l’absence de planification sur le plan opérationnel, sont entre autres, les déficits relevés dans le secteur scolaire public par le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). Pour essayer d’apporter des réponses appropriées, l’Inspection générale de l’éducation entreprend à l’échelle nationale, des visites de contrôle des écoles publiques et de collecte d’informations sur les personnels, a constaté Haiti Press Network.

L’Ouest, les Nippes et le Nord sont les départements qui ont déjà été touchés à la fin de janvier 2020. Les départements de l’Artibonite, du Nord-Est et du Sud-Est ont accueilli, du lundi 9 au jeudi 12 mars, des délégations composées des cadres du MENFP dans le cadre de cette opération qui participe des initiatives entreprises depuis l’année dernière en vue de l’amélioration de la gouvernance du secteur éducatif.

Le MENFP veut, par cette démarche, avoir une fiche technique des écoles publiques devant servir de tableau de bord dans les prises de décisions liées à l’éducation. 

Des rencontres de travail ont eu lieu avec des directeurs et directrices d’établissements scolaires publics de ces régions pour échanger autour de ces problèmes qui handicapent le secteur scolaire public, constate l’Agence HPN dans le département de l’Artibonite, où les responsables d’écoles publiques s’étaient réunis en grand nombre pour fournir les informations relatives à leur établissement respectif. 

Pour une bonne gouvernance du secteur

La rationalisation de la gestion des écoles publiques, en particulier le mode de recrutement et d’utilisation des ressources humaines, le strict respect des programmes établis et des directives ministérielles concernant l’encadrement des élèves, mais aussi l’évaluation des apprentissages, ont été entre autres, les principaux points sur lesquels les inspecteurs généraux et d’autres cadres du ministère se sont entretenus avec ces responsables d’établissements scolaires publics.

Cette démarche vise en effet l’accroissement du taux de réussite aux examens officiels et l’assurance d’une meilleure réussite scolaire des enfants, selon les précisions de l’Inspecteur général, M. Jackson Pléteau, également directeur de cabinet du ministre Pierre Josué Agénor Cadet.

 

Pour l’ancien directeur départemental d’éducation du Sud, Jean Ary Louis, l’un des cadres du MENFP qui animait des séances dans l’Artibonite, en compagnie de l’ex-directeur départemental de la Grand’Anse, Jean Marcel Jeanty et le directeur Jean Audain Duroseau, cette démarche du ministère applaudie d’ailleurs par le Directeur départemental d’éducation de l'Artibonite, Écol Renois, participe des efforts visant à contribuer à l’amélioration de la gouvernance globale du système éducatif.

Il s’agit, indique-t-on, d’éviter des formations erronées aux enfants du secteur scolaire public. Ainsi, l’aspect pédagogique du travail des directeurs et directrices d’écoles publiques, constitue en effet l’essentiel des actions envisagées dans cette première étape de l’opération, a observé l’Agence de presse en ligne HPN.

« C’est une démarche importante à mon avis. Cela doit aider des directeurs dans la gestion des écoles. Mais le ministère doit prendre les informations fournies au sérieux et tenir compte de tous les problèmes qui gênent le fonctionnement des écoles publiques. Il faut redresser la barre de la chose éducative », a réagi Emmanuel Blanc, directeur de la vacation matin de l’École nationale fondamentale complète, Ex-ferme de Gros-Morne.

Prise en main de la chose éducative

Cette initiative vise en effet à faciliter la prise en main effective des activités liées à la supervision de l’enseignement et l’évaluation des apprentissages, à la disponibilité des programmes d’études, des matériels de support pédagogique et didactique.

Le ministère cherche à créer chez tous les acteurs et à tous les niveaux, le même souci du respect des lois et des directives ministérielles en vue de les entraîner dans un même mouvement visant particulièrement la normalisation du fonctionnement des établissements scolaires publics du territoire.

Les autres départements seront touchés dans les prochains jours afin de boucler cette première étape de l'opération dans les dix départements scolaires.

Texte et photos: Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages