Haïti-Examens d’État : Près de 15 000 candidats participeront au bac permanent du 17 au 21 février

Education
Typographie

Les responsables du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) ont dévoilé, ce jeudi 6 février 2020, le nombre de candidats qui prendront part aux examens d’État, notamment à la 1ère session du bac permanent, dont l’organisation est prévue du 17 au 21 février en cours.

Ils sont au total, 15 452 inscrits pour participer à ces examens organisés de façon permanente, ont fait savoir les responsables du MENFP, lors d’une conférence de presse portant sur l’état d’avancement des examens, au local de l’Inspection générale du ministère (Musseau).

Cette année, les candidats du Nouveau secondaire sont habilités à prendre part à ces épreuves officielles. Des 15 452, ils sont au total, 4 865 candidats du NS4 et 10 587 participants pour la classe de philo traditionnelle.

Tout est fin prêt, y compris les textes d’examens pour le déroulement des épreuves à travers les dix départements géographiques du pays, ont informé les responsables.

Le directeur général du MENFP, Dr Meniol Jeune en a profité pour rappeler les consignes traditionnelles à respecter par les participants. Tout candidat surpris en flagrant délit de fraudes seront obligés de quitter la salle d’examens. Dépendamment de la gravité de la faute commise, indique-t-il, le candidat sera obligé de rester à l’écart des examens d’État pendant deux ans.

Parmi les consignes, le numéro 2 du MENFP cite aussi l’interdiction du port d’arme et d’utilisation des calculatrices programmables dans les salles d’examens.

D’après le directeur général, les candidats sont tenus de respecter ces consignes. Sinon, insiste-t-il, ils seraient passibles de sanctions.

Suivant les précisions du directeur du Bureau national des examens d’État (BUNEXE), M. Renan Michel, les candidats auront à composer seulement dans les matières pour lesquelles ils n’ont pas obtenu leur moyenne.

Toutefois, le directeur général du MENFP a tenu à rappeler avec précision que les notes retenues pour les participants aux examens officiels dans le système du ministère, ne seront valables que pour seulement deux ans. Après deux années de sauvegarde, le candidat sera obligé de recommencer s’il n’a pas réussi à passer les épreuves.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo : Anderson Élien

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages