Haïti-Séisme janvier 2010: 10 ans déjà, la mémoire des employés du MENFP disparus saluée

Education
Typographie

À l’occasion du 10e anniversaire du tremblement de terre meurtrier qui avait frappé le pays le 12 janvier 2010, la mémoire des 13 employés décédés au ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) à cet événement a été saluée, ce vendredi 10 janvier 2020, par les responsables, dans le cadre d’une modeste cérémonie organisée sur le site même de l’effondrement du bâtiment central de cette institution à la rue Dr Audain, constate HPN.

En ce moment de recueillement réunissant le directeur général du MENFP, Dr Meniol Jeune ; le directeur de cabinet du ministre Cadet, le professeur Jackson Pléteau ;  des directeurs techniques ; des employés ; un représentant de l’UNICEF ; des rescapés du séisme et des élèves, une pensée spéciale a été dédiée en mémoire de ces disparus modèles, il y a déjà une dizaine d’années.

Le directeur de cabinet et le directeur général du MENFP qui ont tour à tour salué la mémoire de : Ginette Étienne, Gédéus Walter, Domingue Nessime, Hermancile Viaud, Smith Cius, Isabelle Hall, Anne Prophète, Desjamin Cius, Jean Kenson Moïse, Herman Petit et Mildrène Simon, ont profité de l’occasion pour attirer l’attention sur le sens de responsabilité de ces victimes. Car, disent-ils, n’était-ce pas leur sens poussé de service public, ils ne seraient peut-être pas victimes.

« Il faut comprendre que ces employés ont été encore dans leur bureau après 4 heures de l’après-midi. Un moment où normalement tout le monde devait déjà quitter l’espace de travail. Mais par souci de finaliser ce qu’ils avaient à faire, ils ont été encore en poste », a souligné le directeur de cabinet, M. Jackson Pléteau, vantant en passant le dynamisme et le sérieux de ces employés qui, dit-il, travaillaient pour l’avancement de la société.

Pour sa part, le Dr Meniol Jeune qui paraissait un peu ému, a mis d’emblée l’accent sur la tristesse et la douleur que provoque dans les cœurs ce jour mémorable (12 janvier 2010). D’après lui, la mémoire de ces employés disparus lors de ce cataclysme épouvantable, restera gravée pour toujours dans les esprits.

« C’est un séisme qui laisse des séquelles ineffaçables chez les Haïtiens. À ce moment marquant le 10e anniversaire de ce tremblement de terre, nous avons une pensée spéciale en mémoire de toutes les victimes, notamment celles du MENFP », a déclaré le numéro 2 du ministère, qui continue de plaider en faveur d’un autre comportement dans nos actions par rapport aux risques sismiques que nous encourons.

De leur côté, deux rescapés de cet événement malheureux, Gérald Bélizaire, responsable informatique au niveau du BUNEXE et Me Joël Désauguste, responsable de la section juridique du MENFP qui avaient passé respectivement 4 jours et 24 heures sous les décombres, ont témoigné avec beaucoup d’émotion de leur vécu durant ces heures sombres de leur vie.

Ils adressent des mots d’encouragement à toutes les personnes qui respirent encore et encouragent l’État à faire de son mieux pour veiller sérieusement sur les modes de construction des bâtis dans le pays. 

Notons qu’à cette occasion, deux gerbes de fleurs ont été déposées par le directeur général et le directeur de cabinet sur le site en souvenir des 13 disparus, dont les portraits ont été exposés dans l’espace où le bâtiment a été effondré.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos: Anderson Élien et Sadrac Théodore

 

 

 

   

 

 

 

 

  

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages