Haïti-Education: Le FNE soumet ses prévisions budgétaires pour l’exercice 2019-2020 à son Conseil d’Administration

Education
Typographie

 

 

 

Les membres du Conseil d’Administration du Fonds National de l’Éducation (FNE) se sont réunis, ce jeudi 24 octobre, dans le cadre d’une quatrième rencontre pour statuer sur des points relatifs aux règlements internes du FNE, au support à la scolarité et à la validation du document de budget de l’exercice 2019-2020 de ladite institution, notamment.

 

Présidé par le Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, M. Pierre Josué Agénor Cadet, ce conseil s’est déroulé en présence, entre autres, du Ministre de l’Économie et des Finances, M. Joseph Joute (Vice-Président du Conseil), du Directeur Général du CONATEL, M. Jean Marie Guillaume (Invité), du Directeur Général du Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE), M. Wilfrid Trenard (membre du Conseil), d’un représentant du Syndicat des Enseignants, M. Paul Saint-Preux (membre du Conseil) ainsi que du Directeur Général du FNE, M. Joseph Frantz Nicolas, faisant office de Secrétaire exécutif du Conseil.

 

 

Le Ministre Cadet de concert avec le Directeur Général du FNE a fait le point sur un ensemble de mesures adoptées à l’occasion de la rentrée des classes pour alléger le coût de scolarité au bénéfice de parents nécessiteux à travers le pays. Il a  notamment fait référence aux milliers de parents ayant déjà reçu des bons pour la rentrée scolaire ainsi qu’un support apporté à trois institutions éducatives s’occupant des personnes en situation de handicap à travers la Secrétairerie d’Etat à l’Intégration des Personnes Handicapées. Le Ministre a également rappelé que les frais de scolarité de nombreux élèves de la fondamentale ont été pris en charge cette année, que ce soit au niveau des écoles nationales, presbytérales, protestantes ou communales. 

 

Par ailleurs, M. Joseph Frantz Nicolas a présenté aux membres du Conseil les prévisions budgétaires de l’institution pour l’exercice 2019-2020. 13% de ces prévisions estimées à plus de 2 milliards de gourdes sera alloué aux dépenses de fonctionnement, compte tenu du fait que le FNE est encore à une phase d’opérationnalisation pour sa première année d’existence administrative. 76% du budget sera consacré aux investissements alors que le 11% restant constituera le fonds d’urgence.

 

 

Ainsi, la seconde année d’existence du FNE vise-t-elle essentiellement à « conduire l’institution au lancement effectif de ses chantiers prioritaires d’une part, et à finaliser sa structuration interne d’autre part ».  Le document du budget fait une synthèse des dépenses prévisionnelles en matière de fonctionnement et d’investissement pour l’année fiscale 2019-2020.

 

Les objectifs spécifiques du FNE pour ledit exercice fiscal sont repartis comme suit :

 

-  La construction de 21 écoles sur le territoire national (19 projets déjà approuvés par la Commission Nationale des Marchés Publics);

-  Le financement du PROSGATE pour le paiement des enseignants contractuels ;

 

-  La subvention de la rentrée scolaire 2019-2020 ;

 

-  La réhabilitation de plusieurs dizaines d’écoles sur le territoire national ;

 

-  L’acquisition de mobiliers et de matériels scolaires ;

 

-  L’accompagnement au Bureau de Gestion de la Petite Enfance (BUGEP) ;

 

-  L’accompagnement au Programme National de Cantines Scolaires (PNCS) dans la prise en charge de la cantine scolaire au bénéfice de près de 10,000 élèves ;

 

-  La formation de plus d’un millier d’enseignants ;

 

-  La subvention de plusieurs milliers de parents à faible revenu.

 

À rappeler que le FNE, qui jouit d’une autonomie financière et administrative, est placé sous la tutelle du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), et est doté d’une personnalité juridique à durée illimitée. Il a pour mission de participer à l’effort de l’éducation pour tous de la République d’Haïti et de gérer les fonds destinés au financement, tant au niveau de l’État qu’au niveau des Collectivités Territoriales, des dépenses relatives à l’éducation, notamment des coûts de scolarité au profit des écoliers haïtiens, des projets et études susceptibles de contribuer à l’avancement de l’instruction des enfants, et enfin de la construction ou l’amélioration des infrastructures scolaires du pays.

 

JL/FNE

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages