Haïti-Éducation : L’école nationale de Frères, théâtre du lancement officiel de la rentrée

Education
Typographie

 

La cérémonie traditionnelle de la rentrée scolaire s’est tenue, ce lundi 9 septembre, à l’école nationale de Frères, en présence des élèves de cette école publique, des cadres du ministère de l’Éducation nationale et du conseiller spécial du président en éducation, Guichard Doré, a constaté Haiti Press Network.

Un sentiment de satisfaction en dépit de tout

À cette occasion, le ministre démissionnaire de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor Cadet qui se montre très remonté contre la politisation du système éducatif, a dressé un bilan exhaustif de son administration durant les 30 derniers mois écoulés.

« J’ai paraphé des lettres de nomination pour plus de 9,000 enseignants qui représentaient un sérieux problème pour le fonctionnement des écoles publiques notamment. En plus, pas moins de quatre documents de politique éducative devant garantir le redressement du système, ont été réalisés », s’est réjoui le ministre qui dit avoir éprouvé un sentiment de satisfaction.  

Plaidant en passant pour une éducation inclusive de qualité et accessible à toutes et à tous, il a vanté son travail à la tête du ministère au cours de cette période qui, dit-il, dépasse le bilan de dix ans de travail au ministère antérieurement.

Il insiste sur la nécessité pour l’État de faire en sorte à ce que le secteur éducatif ne continue pas à être entravé par l’ingérence des parlementaires (sénateurs et députés) qui constituent un gangrène pour le fonctionnement normal du système.

D’après Pierre Josué Agénor Cadet qui prend la porte de sortie, le pays dispose un total de 240 lycées et 2, 800 écoles fondamentales publiques. Pour le total de ces établissements scolaires publics et 28,000 enseignants sont suffisants ajoute t-il.

Pourtant, informe le numéro 1 du MENFP, à cause des parlementaires qui imposent des gens parfois  non qualifiés dans le secteur, le système dispose aujourd’hui 35, 000 enseignants, soit un surplus de 7, 000. N’empêche, déplore-t-il, qu’il y ait toujours des grognes de gens qui se plaignent de n’être pas encore nommés, regrette-t-il.

Une rentrée beaucoup plus difficile cette année

Abordant le sujet principal du jour, à savoir la rentrée, le ministre Pierre Josué Agénor Cadet dit avoir reconnu la situation économique précaire et les crises de toutes sortes dans lesquelles s’effectue la rentrée, Toutefois, il a informé des mesures prises par l’État malgré lui, pour accompagner certaines familles nécessiteuses.

Environ 10, 000 plats chauds seront offerts cette année grâce à l’appui du Fonds national d’éducation. L’État paie l’année scolaire pour près de 900, 000 enfants de la 1ère à la 6e année fondamentale. Ces élèves n’auront rien à payer. Quant aux élèves des lycées, ils paieront seulement 1, 000 gourdes comme frais de contribution pour toute l’année. Des subventions aussi sont en cours comme il est de coutume chaque année, annonce le ministre Cadet.

Il annonce la mise en place d’un lycée à Frères afin de desservir la communauté, notamment celle de Pernier et d’autres endroits avoisinants.

a la fin de la cérémonie, le minstre a procédé à la remise de kits scolaires (uniformes, livres et sacs remplis de matériels) à environ 1, 000 élèves de l’école nationale de Frères. Un don de l’État haïtien.

Notons la présence de la représentante en Haïti du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), Mme Maria Luisa Fornara à ce lancement.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo : Anderson Élien        

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages