Haïti-Éducation-Subvention : Le ministre de l’Éducation nationale dénonce la maison d'éditions Henri Deschamps

Education
Typographie

 

Le ministre démissionnaire de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor Cadet a dénoncé, mercredi, la maison d’éditions Henri Deschamps de vouloir monopoliser le marché en ce qui concerne la subvention des manuels scolaires.

Alors que la rentrée des classes 2019-2020 est à environ quatre jours, nul parent ne sait encore où aller pour trouver les manuels subventionnés habituellement par l’État.

Aucun contrat n’est encore signé entre l’État et la maison Henri Deschamps, selon le directeur général de cette maison d'éditions, Peter Frisch qui se plaint du retard de l’État. Toutefois, ce dernier informe avoir reçu le 29 août dernier une lettre du MENFP mentionnant seulement 16 titres subventionnés cette année.

Selon le responsable de la maison Henri Deschamps qui se plaint de cette quantité jugée peu, les parents ne pourront se procurer de leur liste, que très peu des livres que les écoles demandent dans les sacs des enfants.

Côté parents, les grognes ne manquent pas quant à ce grand retard accumulé dans la subvention de manuels scolaires. Pourtant, reprochent-ils,  le ministère de l'Éducation nationale demande à travers un spot radiodiffusé, à ce que la rentrée soit effective le lundi 9 septembre per fas et nefas, tel qu’il est prévu dans le calendrier scolaire.

Interrogé principalement sur cette question de subvention par radio Caraïbes, le ministre Pierre Josué Agénor Cadet a accusé la maison Henri Deschamps de jouer un jeu de coquin depuis l’année dernière.

D’après le ministre, toutes les autres éditions ont déjà signé le contrat, alors que la maison Deschamps qui malheureusement, déplore-t-il, a doublé les prix des manuels cette année, refuse de signer son contrat, rien que de vouloir empocher tous les fonds disponibles à cette fin.

« La maison Henri Deschamps qui a déjà signé avec le MENFP pour plusieurs lots d’ouvrages qui vont être distribués en dotation, n’a pas dit la maladie qu’elle souffre. Deschamps fait des manœuvres pratiquement chaque année pour essayer d’empocher tout l’argent disponible dans cette affaire de subvention. Ces méchants de ce pays ne veulent que monopoliser le marché. La nation doit le savoir », a dénoncé le ministre Cadet qui paraissait très en colère.

À rappeler qu’en juillet dernier, lors d'une rencontre avec la presse à Delmas 83, le ministre Cadet avait informé de la disposition d’une enveloppe de 700 millions de gourdes pour la subvention de manuels scolaires. Une somme que beaucoup de personnes avaient jugé peu par rapport à la quantité de parents à moyens faibles qui auraient besoin de cette subvention.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  

 

     

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages