Haïti-Examens d’État : Le ministre Cadet fait le bilan des épreuves de la 9e année fondamentale

Education
Typographie

Lors d’une visite guidée, ce jeudi 27 juin 2019, du centre d’examens accueillant 1073 sur un total de 1172 candidats des Écoles normales d’instituteurs (ENI) dans l’Ouest, à l’Institution éducative Manitanne de Luc (Tabarre), le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet a dressé le bilan des trois journées des épreuves de la 9e année fondamentale tenues, du 24 au 26 juin, a constaté Haiti Press Network.

Tout en soulignant quelques incidents mineurs relevés dans cinq des dix départements, notamment l’attaque par des jets de pierre contre l’école nationale de Pivert à Saint-Marc (Artibonite), où l’ordre a rapidement été rétabli, le ministre Cadet s’est réjoui du bon déroulement des épreuves.

Le titulaire du MENFP qui déplore les incidents mineurs ayant émaillé les examens dans quelques endroits, dénonce la tentative de certaines personnes qui avaient cherché à perturber les examens d’État.

Des détails de taille

Suivant le bilan du MENFP, dans le Plateau central, l’école Saint-Martin de Beauvais a également été attaquée par gens qui lançaient des pierres sur l’établissement, alors que des enfants étaient en salle d’examens.

Dans la Grand’Anse, des difficultés techniques ont aussi été enregistrées, notamment une grève du personnel à la Direction départementale ; boycottage des syndicalistes ; dépôt de matières fécales dans plusieurs centres d’examens ; tessons de bouteille lancés sur le lycée Saint Luc (Jérémie) et barricades de pneus enflammés dans des rues. On a souligné des problèmes dans le Sud également où le lycée Philippe Guerrier a essuyé des jets de pierre.

Dans le Sud-est, un projet malhonnête de badigeonnage d’un centre d’examens de matières fécales a été détourné. Un jeune homme a été arrêté par la police dans le cadre de ce dossier. 

Le ministre Pierre Josué Agénor Cadet a révélé dans la foulée, un cas de fraude dans le Nord, notamment au collège Nelson Mandela où un individu   s’est introduit frauduleusement dans un centre d’examens pour composer à la place d’une autre personne. Le fraudeur a été interpellé par les forces de l’ordre.

En passant, le premier responsable de l’Éducation du pays a salué la clairvoyance et la détermination des parents qui, dit-il, avaient accompagné leurs enfants à ces épreuves officielles, desquelles dépend l’avenir des centaines de milliers de jeunes.

En avant pour la suite, le bac

Le ministre Cadet en a profité de l’occasion pour annoncer la tenue, ce vendredi 28 juin, de l’épreuve anticipée de Français à l’intention des élèves du NS3 (Rhéto), à travers le pays dans les centres de regroupement des candidats par école, choisis par chaque Direction départementale d’éducation (DDE).

Les candidats du NS3 du secondaire rénové concernés par cet examen doivent contacter leur établissement scolaire afin de s’informer du lieu de l’épreuve de Français au point de regroupement choisi.

Pour le baccalauréat qui se tiendra du 8 au 12 juillet prochain, le ministre Cadet annonce la participation d’environ 150 mille candidats.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos : Anderson Élien

 

    

 

  

 

 

 

    

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages