Haïti-Université-Coopération : Un accord-cadre signé entre les UPR et l’Université de Guyane française

Education
Typographie

 

En présence du représentant de l’ambassadeur de France en Haïti, Thomas Poirier, l’Université du Sud-Est à Jacmel (UPSEJ), représentée par son recteur Jean-Élie Cilles et l’Université de Guyane, représentée par son président Antoine Primerose ont signé, le samedi 25 mai 2019, à l’hôtel Le Plaza (Champ de Mars), un accord-cadre de coopération, a constaté Haiti Press Network.

Cet accord portant sur la formation hybride, permettra de renforcer la qualité des services offerts par les Universités publiques en région (UPR) et faciliter le développement de la recherche par l’échange inter-universitaire.

Il s’agit d’une démarche de solidarité scientifique et humaine gagnant/gagnant, de laquelle les deux communautés (Haïti/Guyane) vont apprendre à mieux se connaître et s’aider dans le sens d’un esprit de partage, que ce soit de façon présentielle ou à distance.

Une démarche qui s’inscrit dans une logique d’ordre scientifique, technique, pédagogique ou administrative, indique-t-on. Suivant l’esprit de l’accord, les moyens de mis en œuvre pourront notamment être humains, financiers, matériels ou intellectuels.    

Il est paraphé au bénéfice du Réseau des UPR (11, 000 étudiants) et en collaboration avec ces établissements : l’Université publique du Sud aux Cayes (UPSAC) ; l’Université publique de l’Artibonite aux Gonaïves (UPAG) ; l’Université publique du Nord au Cap-Haïtien (UPNCH) et l’Université publique des Nippes (UPNIP).

Contenu de l’accord

Élaboration et participation à des programmes de formation ; élaboration et participation à des programmes conjoints de recherche ; facilitation de l’accès à la connaissance scientifique (échanges de documentations, publications, colloques…) ; échanges de professeurs, constituent, entre autres, un ensemble d’éléments qui font partie de ce cadre de coopération entre les deux établissements d’enseignement supérieur.

La portée de l’accord

« L’université étant à l’heure actuelle au cœur de tous les problèmes du monde, cet accord permettra de mieux se mettre à l’écoute de ce qui doit être fait au service de la collectivité », souligne le recteur de l’UPSEJ, Jean-Élie Gilles.

De son côté, le président de l’Université de Guyane qui séjourne en Haïti pour la première fois, s’est réjoui de ce partenariat entre les UPR d’Haïti et son établissement en Guyane.

Tout en rappelant les liens qui s’établissent déjà entre Haïti et la Guyane tenant compte du nombre d’immigrants haïtiens vivant là-bas depuis plus de quatre décennies, M. Antoine Primerose souhaite que cette action majeure puisse continuer à se développer de façon pérenne pour le bien des deux communautés.

« Nous universitaires, nous avons pour mission de dépasser les frontières au profit de la formation, de la recherche et de la science », indique-t-il, avant de souligner l’importance de cet accord qui marque, soutient-il, un moment fort dans histoire dans deux pays.

Pour sa part, le représentant de l’ambassadeur de France en Haïti, Thomas Poirier a attiré l’attention sur le fait que cet accord traduise et concrétise des engagements qui ont été pris depuis déjà plusieurs années. Il a souligné quelques points importants dans le cadre de la coopération française en Haïti, notamment dans le secteur de l’éducation.

Quant à Narcisse Fièvre, chargé du dossier des Universités publiques en région (UPR) qui a pris la parole au nom du ministre Pierre Josué Agénor Cadet, il a tenu à saluer cet accord qui, dit-il, tend vers l’accélération du développement de la qualité de notre enseignement supérieur.

« Étant donné la position géographique d’Haïti, il est clair qu’avec cet atout au niveau de la formation hybride, on va devoir dispenser dans de meilleures conditions. Ce, au bénéfice de nos étudiants et étudiantes », laisse entendre M. Fièvre, avant de remercier les amis de l’Université de la Guyane qui acceptent de rentrer dans cette coopération technique avec Haïti, sans oublier l’Ambassade de France qui a soutenu financièrement la démarche.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo : Jean James Wans

 

 

 

   

 

 

    

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages