Haïti-Éducation : Vers les nouveaux curricula du 3e cycle du fondamental et du secondaire  

Education
Typographie

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) via la Direction du curriculum et de qualité (DCQ), entend actualiser et rénover les curricula du 3e cycle du fondamental et de mettre en cohérence ceux du secondaire. Dans cette perspective, des ateliers régionaux autour du Cadre d'orientation curriculaire (COC) sont organisés dans l'Artibonite, le Nord, le Sud et l'Ouest. Le premier atelier se tient au Village d’Ennery (Artibonite), du 23 au 24 mai 2019, constate Haiti Press Network.

Ce sont en effet des ateliers visant l’actualisation et la rénovation des curricula du 3e cycle du fondamental et de la mise en cohérence des curricula du secondaire général. 

D’après le Coordonnateur du Pôle enseignement et qualité, M. Cénatus Pierre, cette étape cruciale devra permettre de développer ledit Cadre d’orientation curriculaire qui guidera l’ensemble des processus de révision du curriculum.

Ces travaux autour du COC, précise-t-il, sont d’une importance majeure dans la mesure où ils permettent d’accompagner le ministère à consolider une vision holistique, cohérente et partagée de son système éducatif afin de disposer d’un cadre « normatif » qui permettra d’orienter les travaux de révision curriculaire.

Le COC devra également préciser les lignes directrices concernant plusieurs aspects fondamentaux du système et essentiels à la production/consolidation des instruments de mise en œuvre du curriculum : les contenus généraux de tous les domaines d’enseignement et les marges de liberté, les profils des enseignants et plus généralement les normes en termes de ressources, les rythmes scolaires et les temps d’apprentissage, les principes pédagogiques et didactiques fondamentaux, la politique linguistique et les principes d’évaluation et de certification.

Cette démarche inclusive et participative dont le dossier est porté par la CGPEQ et appuyé par la DCQ, s’inscrit dans le cadre des objectifs du projet NECTAR visant l’amélioration de la qualité de l'éducation au 3e cycle du fondamental et au secondaire. De façon plus spécifique, elle entre en droite ligne de «l’objectif d’accompagner les dernières étapes de la réforme Bernard de 1982». Question justement de renouer avec cette approche sectorielle de la réforme afin de consolider ses différents acquis et poser les bases d’un système permettant effectivement une « nouvelle éducation citoyenne tournée vers l’avenir », a laissé entendre Cénatus Pierre qui présentait le contexte et les enjeux de cette démarche.

Aussi la réflexion menée dans le cadre de ces ateliers permettra-t-elle de confirmer le rôle de gouvernance et de coordination du MENFP dans la conduite de ce processus et, d’optimiser la planification des activités afin de permettre un démarrage immédiat des travaux de conception des dispositifs et outils d’enseignement/apprentissage.

Le responsable de la Direction du curriculim et de qualité, M. Aky Alix Nicolas s’est réjoui de la tenue du premier atelier de travail qui, dit-il, marque le départ d’une démarche sérieuse qui tend vers le système éducatif de qualité, dont l’actuel ministre de l’éducation nationale, le professeur Pierre Josué Agénor Cadet en a fait son cheval de bataille depuis son arrivée à la tête du ministère.

Selon M. Nicolas, cet outil doit permettre aux apprenants de bien exercer leur sagesse et leur rationalité tout au long de leur vie. « Cette session de travail devra aider à bien comprendre les enjeux de l’école, de la liberté dans ce millénaire au mille surprises », lâche le responsable de la DCQ à la cérémonie d’ouverture des travaux.

Pour le représentant du directeur général du MENFP, M. Jean Nelson Pierre, la tenue du premier atelier dans l’Artibonite traduit un grand pas franchi dans le sens de l’amélioration de l’axe qualité.

Tout en rappelant des efforts déjà déployés par l’État pour améliorer les axes gouvernance et qualité du système éducatif haïtien en dépit de nombreux défis qui restent encore à relever, le professeur Jean Nelson Pierre dit espérer que cette démarche parviendra effectivement à améliorer les services éducatifs qui, reconnait-il, ont affecté la performance de nos élèves tant au niveau du fondamental complet qu’au niveau du secondaire rénové.

Le directeur départemental adjoint d’éducation de l’Artibonite, M. Chadrac Saintulien Thélusma a, de son côté, félicité les responsables du MENFP pour avoir pris très au sérieux cette question de révision des curricula du système.     

Notons que ces ateliers regroupent des participants de la société civile et du secteur éducatif issus de l’Artibonite, du Centre, du Nord-Ouest, du Nord, du Nord-Est, du Sud, des Nippes, de la Grande-Anse, de l’Ouest et du Sud-Est.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo : Sadrac Théodore

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages