Coopération Haïtiano-japonaise : Pose de la première pierre pour la construction de 12 écoles dans le Centre et l’Artibonite

Education
Typographie

 

En vue de renforcer le parc scolaire dans le pays et augmenter l’accès à une éducation de qualité, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), dans le cadre d’un partenariat avec la Coopération japonaise, s’apprête à construire douze (12) écoles fondamentales complètes dans les départements du Centre et de l’Artibonite. La pose de la première pierre a eu lieu, le jeudi 29 novembre 2018, à Hinche, plus précisément dans la localité de Cité Silence, en présence de nombreux acteurs locaux, étrangers et élèves, a constaté Haiti Press Network.

C’est un projet qui bénéficie de l’appui technique et financier de la Coopération japonaise, dans le cadre des relations bilatérales entre Haïti et le Japon via l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). Une enveloppe de quelque 20 millions de dollars américains offerte sous forme de don par le peuple japonais au secteur de l’éducation en Haïti est disponible pour exécuter les travaux.

Tokura Corporation, est la firme de construction japonaise chargée de la construction de ces infrastructures scolaires qui, de l’avis des intervenants, permettront à beaucoup plus d’enfants de fréquenter l’école dans  ces départements. Il faut rappeler en passant qu’ils sont encore quelque 350 mille enfants en dehors du système éducatif, suivant des chiffres communiqués par le ministère.

D’après le contrat qui a été paraphé, le jeudi 19 juillet 2018, à Delmas 83, ces écoles vont être construites dans plusieurs sections communales des zones d’accès difficiles de ces départements, où grande est la demande et petite est l’offre scolaire. Le département du Centre sera doté de 10 nouvelles écoles publiques et l’Artibonite en bénéficiera seulement deux, notamment dans la commune de Verrettes où vont s’ériger l’École nationale Charles Bélair et l’École nationale de Désarmes.

Un projet de grande importance

Le directeur général du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Dr Meniol Jeune, a salué l’appui du gouvernement japonais qui, d’après lui, offre l’opportunité au MENFP d’ouvrir la porte de l’école à plus d’enfants haïtiens.

Pour le Dr Jeune, ce projet dont la concrétisation vient d’être mise en branle, est d’une importance capitale pour le pays, notamment pour les jeunes de ces contrées. Il vise, ajoute-t-il, à réduire le problème d’accès lié au manque d’infrastructures scolaires publiques dans le pays.

« Cette action s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet de l’État haïtien à travers le MENFP visant à favoriser l’accès des enfants à une éducation de qualité », a renchéri le numéro 2 du ministère, avant de remercier le peuple japonais pour son support au peuple haïtien.

Selon le directeur général, le projet participe plus largement de la vision du président de la République, Jovenel Moïse visant à doter le pays de plus de 15 000 nouvelles salles de classe d’ici à la fin de son mandat.

Il souligne en passant que ces nouvelles infrastructures scolaires qui prendront en compte les normes antisismiques et paracy-cloniques, soulageront de nombreux parents, dont les enfants de ces localités difficiles fréquentent souvent des écoles aux normes quasi inexistantes.

De son côté, le directeur départemental d’éducation du Centre (DDE), Mulaire Julsaint a, lui aussi, salué avec ardeur le projet dans son département. Il s’est réjoui de cette action qui va permettre, dit-il, aux filles et aux fils des parents démunis du Plateau central de se rendre à l’école et surtout à une école de qualité.

« Nous vivons des moments cruciaux de la vie nationale. Si nous ne prenons pas en compte l’intérêt de nos enfants, ils ne seront pas en mesure d’assurer la relève avec compétence, honnêteté, dignité, science et conscience », a-t-il laissé entendre.  

Pour sa part, Taisei Inoue, représentant de l’ambassadeur du Japon en Haïti, a indiqué que ce projet rentre dans le cadre des relations amicales entre Haïti et le Japon. Il a renouvelé l’engagement du gouvernement japonais aux côtés de celui de la République d’Haïti, en vue de continuer à appuyer le pays, particulièrement dans le secteur de l’éducation.

Selon les responsables de la firme Tokura Corporation, il s’agit dans l’ensemble, de la construction en béton armé de 90 salles de classe recouvertes de toit en structures métalliques, des bibliothèques, des blocs sanitaires etc. Les travaux de construction devront prendre fin en 2019.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo: Sadrac Théodore

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages