Haïti-Éducation : 4e année fondamentale, les résultats préliminaires de l’évaluation 2017 présentés aux responsables du MENFP

Education
Typographie

Les résultats préliminaires de l’évaluation nationale 2017 en 4e année fondamentale ont été présentés, mercredi 12 septembre, au ministre et au directeur général du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), lors d’une rencontre de travail tenue à Pacot, a constaté Haiti Press Network.

Ont également été remarqués à cette rencontre, des cadres du MENFP, des partenaires nationaux et internationaux ayant travaillé en 2017 à la réalisation de l’évaluation (3e année d’expérimentation) qui avait pour but  de détecter les compétences installées chez les enfants du 1er cycle de l’école fondamentale.

Les premiers résultats ont révélé que les élèves ont une faiblesse certaine en mathématiques. Le rendement dans cette matière au niveau national est en dessous de 50 %, rapporte-t-on. Au niveau du français et du créole pour lesquels il y avait deux domaines de contenu (lecture compréhension et grammaire), on a relevé un rendement moyen.

Des remarques pertinentes laissent comprendre que les élèves obtiennent de meilleurs résultats lorsqu’ils sont enseignés dans des écoles non-publiques. De plus, des facteurs tels : les conditions socio-économiques, le niveau d’éducation des parents, leurs capacités d’alphabétisation, le nombre et la qualité de livres disponibles à la maison  influent grandement dans le sens positif ou négatif sur l’apprentissage des enfants ainsi que leur réussite.

En ce qui concerne les enseignants au niveau du 1er cycle fondamental, on enregistre 63 % de femmes et 37 % d’hommes. 

Les évalués en chiffre

L’évaluation de 2017, retenons-le, a été faite sur un total de 1975 écoles, comprenant 1771 publiques et 204 non publiques. Les élèves évalués étaient au nombre de 58912, dont 52142 des écoles publiques et 6770 des écoles non-publiques. Les enseignants ont été au nombre de 1247, dont 1148 dans les établissements scolaires publics et 99 dans les écoles non-publiques. Quant aux directeurs, ils ont été 1975 à avoir participé. On a dénombré 1771 dans les écoles publiques et 204 dans les écoles non-publiques.

Les dits des autorités

Le ministre Pierre Josué Agénor Cadet et le directeur général, Docteur Meniol Jeune à qui, les résultats ont été présentés avant le grand public, ont salué la pertinence et la véracité de ce travail. Un travail hautement scientifique issu de l’évaluation qui a permis de déboucher sur ces résultats qui montrent les failles au niveau du 1er cycle fondamental, base de l’apprentissage scolaire.

Ils disent croire que pour parvenir à résoudre ces problèmes de rendement scolaire, il faut mettre l’accent sur la question de formation des enseignants dans le système. Selon eux, la formation des maitres demeure l’un des facteurs les plus importants pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement.

Pour le ministre Cadet, ces résultats préliminaires relevés de l’évaluation en 4e année fondamentale, traduisent clairement toute la vérité du système éducatif haïtien. « Il faut agir sur la formation des maitres », insiste-t-il en conclusion.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo : Sadrac Théodore 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages