Haïti-Année académique 2018-2019 : Subvention scolaire, président, ministre et directeur général du MENFP en parlent

Education
Typographie

Suivant le calendrier du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), la rentrée des classes pour l’année académique 2018-2019, est fixée au lundi 3 septembre 2018. Le processus de subvention a déjà été annoncé par les autorités concernées. Depuis la semaine dernière le MENFP commence à recevoir des tonnes de dossiers de parents nécessiteux au Bureau logé à la rue Antoine Simon # 8 à Delmas 83, constate Haiti Press Network.

Le calendrier scolaire déjà disponible à la Direction de la planification et de la Coopération externe du MENFP, prévoit 192 jours de classe pour cette nouvelle année qui s’annonce encore plus difficile pour de nombreux parents, compte tenu de la morosité des réalités socio-économiques qui se dégradent de plus en plus.

En effet, le fondamental doit compter un total de 960 heures de cours, tandis qu’il est prévu 1152 heures pour le secondaire, peut-on lire dans le calendrier scolaire qui décante aussi 12 jours de congé.

L’assistance gouvernementale

Concernant le programme de subvention et de dotation de manuels scolaires, le ministre Pierre Josué Agénor Cadet informe que le processus est déjà en cours. Toutefois, remarquons-nous, à moins d’un mois de la rentrée, les manuels subventionnés ne sont pas encore disponibles dans les librairies, notamment à la Maison Henry Deschamps où l’on a l’habitude de constater de longues queues pour en avoir.

Le président de la République, Jovenel Moïse avait annoncé à l’occasion de l’installation du nouveau Premier ministre Jean-Henry Céant, que le gouvernement va subventionner 1 million 500 mille (1 500 000) livres scolaires dans le cadre de ce programme.

Les familles vivant dans les quartiers défavorisés ne sont pas oubliées, rassure le chef de l’État qui parlait notamment de la subvention des enfants des écoles communautaires et presbytérales. Pour la rentrée des classes 2018, l’État a déjà commandé 100 mille (100 000) uniformes ; 220 mille (220 000) kits scolaires et 12 mille (12 000) bancs.

Ce que dispose le MENFP en appui aux parents

De son côté, le directeur général du MENFP, Dr Meniol Jeune qui intervenait sur les ondes de radio Caraïbes jeudi 9 août, a informé que plus de 50 millions (50 000 000) de gourdes sont disponibles dans le budget du ministère pour subventionner quelques parents.

Dans une logique d’équité, le numéro 2 du MENFP a indiqué plus loin, que chacun des parents ayant l’opportunité de soumettre son dossier pourrait recevoir un montant forfaitaire de 20 mille (20 000) gourdes comme accompagnement à la rentrée.

« L’enveloppe que nous disposons dans cette rubrique du budget national est très limitée. Nous ne pouvons pas répondre à la demande de tous les parents de la République. Néanmoins, nous faisons en sorte à ce qu’il n’y ait pas de traitement de faveur ni de partialité», a précisé le professeur Meniol Jeune.

Par ailleurs, il en a profité pour s’excuser et appeler à la compréhension des parents demandeurs pour l’accueil qui laisse à désirer par rapport à l’exiguïté de l’espace où logent le Cabinet du ministre et la Direction générale à Delmas 83.

La situation actuelle au bureau à Delmas 83

L’accueil est vraiment difficile. Depuis lundi, de nombreuses personnes sont massées quotidiennement devant ce site du ministère. Certains ont même quitté leur lit à 2 heures du matin pour pouvoir gagner les meilleures places à l’entrée.

De longues queues, observons-nous, entravent la circulation automobile sur la voie publique. Enveloppe jaune en main et/ou sous les bras contenant les papiers à soumettre, ils sont présents et impatients. L’air visiblement anxieux sous un soleil de plomb ; libérant une chaleur des plus intenses, des centaines de personnes veulent à tout prix bénéficier de ce support du MENFP.

Mais, constate HPN, tout se fait dans une logique de bousculades littérales et d’échauffourées entre demandeurs et agents prédisposés à la sécurité des locaux.

Dans cette condition, même des employés du ministère n’ayant pas clairement été identifiés à l’entrée de la portière principale, sont sujets à des piétinements et pire, des bousculades sauvages de la part des agents en colère contre ceux qui ne veulent pas respecter la discipline pour accéder au bureau qui reçoit les dossiers. 

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   

 

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages