Haïti-santé : Reprise des activités à la maternité Isaïe Jeanty à Chancerelles

Santé
Typographie

 

 

 



 

Depuis les émeutes des 6,7 et 8 juillet 2018, l'hôpital Isaie Jeanty faisait face à des difficultés majeures empêchant son bon fonctionnement. Alors que le centre était obligé de fermer ses portes en mai 2020, le 08 juin marque la réouverture du centre obstétrico-gynécologique. De nombreux problèmes sont écartés pour l’instant, a déclaré le directeur médical Datus Chantal Sauveur Junior.

 

 

 

Mieux équipé qu’auparavant, l'hôpital à Chancerelles reprend du service. Un lot de matériel provenant du MSPP vient de renforcer la capacité médicale du centre hospitalier. Le personnel médical est à son poste et est en mesure de répondre à ses obligations médicales. Même peu nombreux, des malades commencent à fréquenter les lieux pour bénéficier les soins que nécessitent leurs cas.

 

 

 

Le responsable de l'hôpital annonce que le centre peut également recevoir des patientes qui sont venues pour des besoins gynécologiques et obstétriques et qui sont aussi infectés par le SRARS-COV-2. Il tient à préciser que des travaux d'aménagement ont été effectués afin d'isoler les patientes présentant des signes et symptômes du coronavirus de celles qui ne le sont pas. ‘‘Nous ne sommes pas un centre de prise en charge de malades COVID-19. Nous pouvons seulement assister des personnes venues pour d'autres complications obstétriques et gynécologiques.’’, a soutenu Dr Sauveur.

 

 

 

Les actes de banditisme enregistrés dans les zones avoisinantes n'étaient pas sans conséquence sur l'hôpital. Selon Dr Sauveur, les médecins et infirmières ne pouvaient se rendre au centre ou y parvenaient avec beaucoup de difficulté. La situation s'est améliorée certes mais personne ne sait pour combien de temps les gangs rivaux observeront cette trêve, redoute-t-il.  Dr Datus Chantal Sauveur Junior dit espérer de meilleurs jours car un hôpital ne saurait fonctionner dans un climat stressant.

 

 

 

Dans la zone où est situé le centre, la circulation n'est pas comme à l'ordinaire. A l'entrée, quelques petits commerçants sont remarqués mais ce n'est pas la grande foule. A l'intérieur, l'ambiance est inhabituelle. Plusieurs salles sont vides et bon nombre de service sont encore fermés.

 

 

 

 Marvens Pierre

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages