Journée de collecte de sang à l’occasion de la fête des mères

Santé
Typographie
 
 
En prélude  la fête dàes mères ce dimanche 26 mai, le réseau national des groupes sanguins de rhésus négatif a organisé, de concert avec le ministère de la santé publique et de la population MSPP, une journée de collecte de sang le samedi 25 mai au kiosque Occide  Jeanty.
 
Des centaines de bénévoles ont pris part à cette activité réalisée dans une ambiance bon enfant. Des membres de la police éducative EDUPOL, des employés du MSPP et du centre national de transfusion sanguine ont également participé à cette journée de collecte de sang.
 
C’est surtout pour venir en aide aux femmes se trouvant dans le besoin au moment de l’accouchement que cette journée a été organisée, informe la présidente réseau, Nancy Laîné qui affirme se réjouir de sa réussite.
 
Il n’est pas normal qu’une femme meure, par manque de sang, en donnant la vie, souligne Madame Laîné qui invite tout un chacun à poser cet acte volontaire qui consiste à faire don de son sang pour sauver des vies.
 
Participant à cette journée spéciale de collecte de sang, la ministre de la santé publique, Dr Marie Gretta Roy Clément a mis l’accent sur la nécessité de poursuivre les efforts de sensibilisation en vue de développer « une culture du don de sang » chez les citoyens.
 
Cet acte doit devenir habituel et régulier, a dit Dr Clément qui informe que le centre national de transfusion sanguine a été renforcé avec le recrutement d’une vingtaine d’employés additionnels afin recevoir en tout temps, toute personne voulant faire un don de sang.
 
Elle a, elle aussi répété qu’« Aucune femme ne devrait mourir, faute de sang, en donnant la vie ». La ministre a notamment évoqué les cas des victimes d’accidents de la circulation qui peuvent augmenter leurs chances de suivie grâce à la disponibilité d’une pochette de sang.
 
Donner de son sang ne présente pratiquement aucun danger pour le donneur, assure Dr Greta Roy Clément qui se félicite de toute initiative visant à collecter du sang.
 
Elle dément par ailleurs, les allégations selon lesquelles c’est une compagnie de téléphonie mobile qui gère la banque de sang. 
 
Le centre national de transfusion est certes logé dans un bâtiment appartenant à une entreprise privée mais c’est le MSPP, de concert avec la Croix-Rouge, qui gère la collecte et la transfusion de sang, a-t-elle garanti.
 
Les citoyens qui ont fait don de leur sang indiquent avoir posé un acte patriotique d’amour. 
 
Ils encouragent toute personne en âge de donner de son sang (17 à 65 ans) à le faire sans hésiter sachant qu’elle pourra un jour se trouver dans le besoin.
 
DO
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages