Haïti-Santé-MSPP :  Commémoration de la journée mondiale de la santé,  le constat est alarmant

Santé
Typographie

Le ministère de la santé publique et de la population a commémoré ce lundi, la journée mondiale de la santé et la journée mondiale de la vitamine A, le 9 avril. C'était l'occasion pour les autorités du MSPP de dresser un tableau sombre sur la disponibilité et le coût des soins de santé dans le pays.

 

 Le ministère de la santé publique et de la population (MSPP) a commémoré, le lundi 8 avril, à l'hôtel Marriott, la journée mondiale de la santé autour du thème"Sante pou tout moun, tout kote" et la journée mondiale de la vitamine A le 9 avril autour du thème "Manje jòn, wouj, vèt; nap manje yo, nap bwè yo, fòk nou plante yo".

Dans un discours qui paraît un peu alarmant, la ministre de la santé publique et de la population, Dr Marie Gretta Roy Clément a dressé un tableau sombre de la situation sanitaire du pays.  La non disponibilité des intrants médicaux dans les institutions de santé, la négligence de certains prestataires de services médicaux surtout dans des établissements publics de santé, le manque de moyens de l'État pour financer des soins adéquats pour ses citoyens, sont entre autres, l'ensemble des préoccupations exprimées par la ministre de la santé Haïtienne.

 

"Il faut  un leadership responsable et un engagement pour résoudre les problèmes auxquels le pays fait face", a-t-elle martelé. Elle en a profité pour demander à tout le personnel du système sanitaire du pays à se mettre ensemble pour mieux desservir la population.

De son côté, le directeur de l'Unité d'Etude et de Programmation (UEP) du ministère, le Dr Jean Patrick Alfred qui a présenté la situation du pays en matière de disponibilité des soins de santé en Haïti, a donné des statistiques qui prouvent des faiblesses majeures dans le système. Selon les informations communiquées par ce dernier, seulement 42% des institutions sanitaires du pays offrent le parquet de service complet. Il y a 30% des institutions qui offrent des services de santé dont des institutions privées à but lucratif et 17% de ces dernières sont sans but lucratif. Le ratio du personnel médical par 10 000 habitants est de 10,47%.

 

Le représentant à.i. de l'OPS/OMS en Haïti, le Dr Mauricio Cerpa, a souligné que tout individu, quel que soit le lieu où il se trouve, doit avoir accès à des soins de santé de qualité, où et quand il veut, sans avoir des difficultés d'ordre économique.

 

Il en a profité pour saluer les efforts du ministère de la santé publique et de la population pour augmenter son budget à travers le budget rectificatif déposé au parlement. "Les soins de santé primaires constituent le fondement de la santé universelle, qui place les soins au cœur de la communauté et promeut un réseau de service de santé intégré, tout en offrant un service de qualité"a-t-il précisé.

 

En marge de cette journée, les autorités du MSPP ont rendu un hommage bien mérité au feu Dr Serge Toureau, ancien directeur général du ministère et des plaques d'honneur ont été décernées à 3 employés du ministère qui se sont distingués à travers leur travail au sein du ministère pendant de nombreuses années.

 

François Jean

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages