Haïti-Dossier Pharval : Rudolph Boulos condamné à six mois de prison et une amande de 3 millions de gourdes à chaque victime

Santé
Typographie

 

Dans le cadre du dossier Afrébril-Valodon, impliquant les Laboratoires Pharval S.A, une décision de justice prononcée au tribunal de première instance de Port-au-Prince par le juge Jean Wilner Morin et publiée le 8 mars dernier, a tranché au profit des parents des victimes du sirop Afrébril-Volodon contaminé qui avait causé le décès de nombreux enfants haïtiens et la paralysie de plusieurs autres en 1996, a appris HPN.

Selon ce jugement, l’ancien sénateur Rudolph Henry Boulos est condamné à six mois d’emprisonnement. Le prévenu doit payer quatre-vingt-seize gourdes (96 gourdes) d’amende à ’État. Les Laboratoires Pharval S.A. et M. Boulos sont condamnés à payer également trois millions de gourdes de dommages et intérêts à chaque victime.

Suivant le verdict, Rudolph Boulos est reproché et reconnu coupable pour les faits de délit d’homicide involontaire, négligence et non-respect des normes de fonctionnement de Laboratoires spécialisés dans la fabrication de médicaments. 

Notons que cette décision définitive est finalement rendue dans l’affaire opposant les parents des victimes aux Laboratoires Pharval S.A. et Rudolph Henry Boulos, vingt-deux ans (22) après. Un long silence a été observé dans le cadre de ce dossier.

AL/HPN

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages