Suite aux affrontements entre groupe de gangs armés  à Cité Soleil, Médecins sans frontières(MSF) a annoncé le transfert de plusieurs de ses patients dans la commune de Tabarre. Dans une note publiée mercredi 24 février 2021, MSF dénonce la recrudescence des actes de violences à proximité de son Centre à Drouillard dans le plus grand bidonville de la Capitale.

 

Le Centre de santé s'occupant des brûlés graves dans la zone de cité au  Soleil est sous le feu des gangs armés s'affrontant pour le contrôle de ce bidonville situé à quelques mètres de l'Aéroport Toussaint Louverture à Port au Prince. Depuis quelques mois, le calme était revenu dans cette commune, mais les hommes de Jimmy Chérizier alias Barbecue et ses alliés, veulent prendre le contrôle la zone.

 

Des tirs nourris sont entendus à longueur de journée depuis plusieurs semaines. Une situation qui a de graves  conséquences sur le fonctionnement du Centre. Le Personnel semble être menacé par  les tirs  à proximité du local de MSF. Dans ce sens, plusieurs malades ont été transférés au Centre de Tabarre, une autre commune située à un jet de pierre de Cité Soleil.

 

HPN

 

  

 

Dr Franck Géneus M.D | MHA, Spécialiste de la Santé Communautaire

 

Le dimanche 5 août 2018 l’Institut de Santé Préventive, environnementale et communautaire - Institut SPEC, organisa la deuxième édition du Festival de la Santé à l’hôtel Montana. A cette occasion, Dr Géneus Franck, le fondateur et directeur exécutif de l’Institut fit la déclaration suivante au micro des médias; "l'institut SPEC en vient à considérer que l'analphabétisme massif en santé en Haïti est un des plus grands problèmes de santé publique de notre pays. Il est certainement le plus important problème de santé publique qui ne bénéficie pas de programme ou de plan national à cette date”.

Lire la suite...

 

 

Un centre hospitalier d’une capacité de 80 lits a été inauguré lundi à Bon repos, dans la commune de la Croix-des-bouquets. Dorénavant les policiers bénéficieront d’une couverture d’assurance santé ayant toujours constitué un défi pour les autorités concernées depuis la création de la Force en 1995, selon le directeur général par intérim de l’institution policière, Léon Charles, qui s’est réjoui de cet accomplissement.

 

Une prise en charge médicale des policiers sans ticket modérateur, c’est ce que propose le nouveau centre hospitalier, selon le Dr Paul Audmar François qui assure également que les diagnostics paracliniques seront réalisés sans frais supplémentaires. L’accès aux médicaments sera gratuit pour tous les agents de l’ordre, précise-t-il. 

 

Pour le responsable médical de la Police National, Dr Paul Audmar François, ce n’est que justice rendue aux policiers vu la dangerosité du travail qu’ils effectuent au quotidien notamment ceux faisant partie des unités anti-émeute. En vue d’améliorer l’accès aux soins de santé, le Dr François souhaite que l’HC-PNH puisse être doté bientôt de services médicaux aériens via un hélicoptère-ambulance. 

 

Le Directeur de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles, est convaincu que la prise de possession de cet hôpital est un atout majeur et sera déterminant dans le Renforcer le système de sécurité sociale au sein de l’institution. Depuis 1995, doter la PNH d’une couverture d’assurance santé efficace et efficiente a toujours représenté un défi pour les autorités à travers les gouvernements qui se sont succédé, a-t-il souligné.

 

Parallèlement, le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique Rockfeller Vincent, s’enorgueillit de cette réalisation au nom du Gouvernement Joseph Jouthe, qui, selon lui, met désormais à la portée des policiers des structures nécessaires pour recevoir des soins de santé de qualité.

 

Situé à l’emplacement de l’hôpital Michelle Bennett jadis à Bon Repos, L’HC-PNH est dorénavant fonctionnel pourtant beaucoup reste à faire sur le plan infrastructurel. Néanmoins, il faut préciser que plusieurs millions de dollars ont été mis à la disposition du Gouvernement via l’aide de l’Ambassade des États-Unis en Haïti, ce qui a permis au centre d’avoir un laboratoire d’analyses biologiques, une banque de sang et une station d’eau potable. 

 

Marvens Pierre

 



Cinq ambulances équipées et sophistiquées ont été remises aux autorités de la Croix-Rouge Haïtienne par la Croix-Rouge chinoise. Ce don vise à appuyer la CRH dans sa politique de réponse à la pandémie de Covid-19 qui a déjà touché près de 10 000 personnes en Haïti.



Les cinq nouvelles ambulances de marque Toyota Land Cruiser Hardtop, équipées d'un système GPS, possèdent un super niveau pour les évacuations médicales, avec des caméras embarqués qui facilitent les contacts visuels, selon le Dr. Guiteau Jean Pierre, rapporté par le quotidien Le Nouvelliste.



Le numéro un de la CRH a remercié son homologue chinois, le Dr. Zhu Chen, pour cette assistance ô combien importante en équipements médicaux.



« Ces ambulances permettront à la Croix-Rouge haïtienne d'apporter une réponse encore plus rapide aux besoins particuliers des patients », s'est réjoui le Dr. Jean Pierre.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages