En présence de la Ministre de la Santé Publique et de la Population, Dr.Marie Gréta Roy Clément, du Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, Liszt Quitel, du Directeur Général de la Protection Civile, Dr. Jerry Chandler, du Chef de mission a.i. de l’Ambassade des États-Unis, à Port-au-Prince, Alex Daniels, les membres du programme d’aide humanitaire (HAP) du Commandement Sud de l’armée américaine, ont procédé mercredi, à la remise officielle de 4 hôpitaux de campagne à la Direction de la protection civile (DPC).
 
 
 
Cette cérémonie déroulée à cette dite institution, a été l\'occasion pour la Ministre de la Santé Publique de remercier au nom du Gouvernement haïtien, l\'équipe du programme d’aide humanitaire (HAP) pour ce don inattendu qui sera mis au service des victimes du séisme du 14 août dernier dans la péninsule du Sud. Chaque hôpital de campagne peut prendre 40 lits avec des équipement et matériels adéquats. 
 
 
Le Ministre de l\'Intérieur, Liszt Quitel, qui coiffe la DPC, promet de faire bon usage de ces hôpitaux qui peuvent recevoir chacun, 70 patients. Ce geste salué par les autorités haïtiennes vient combler certaines attentes de réponse du Gouvernement aux urgences dans les 3 départements affectés par le séisme: Le Sud, les Nippes et la Grand\'Anse. 
 
Yves Paul LEANDRE

 

 
4 enfants et 20 autres personnes sont retrouvées vivantes dimanche au Pic Macaya, après une semaine de recherche.

Selon la Protection civile, depuis le tremblement de terre du 14 août dernier, qui a totalement ravagé le grand Sud, ces survivants étaient portés disparus. Grâce aux sauveteurs, ces 24 personnes ont la vie et  ont été héliportées à Camp Perrin.
 
Parallèlement, un avion militaire Brésilien est arrivé en Haïti, transportant de l’aide pour les victimes du séisme. L’avion qui a décollé en présence du Président Jair Bolsonaro transporte 32 sapeurs-pompiers, 7 tonnes de matériels d’urgence ,3.5 tonnes de médicaments.  
 
Entretemps la France déploie la frégate Germinal de la Marine Nationale pour voler au secours des victimes du séisme en Haïti .Le navire a transporté 47 tonnes de bien de première nécessité selon l’Ambassade de France en Haïti. Rappelons que le  dernier bilan partiel des victimes du séisme du 14 août, fait état de 2.207  décès ,344 personnes sont  portées disparues,12.268 blessés, 52.923 maisons  détruites et 77.006 maisons endommagées.
 
 
Yves Paul LEANDRE 

 

 

L’organisation Médecins sans Frontières a décidé lundi de suspendre ses activités dans le Centre d’urgence de Martissant, cible d’une attaque armée le week end écoulé, par des individus armés qui ont tiré à plusieurs reprises en direction du centre d’urgence au moment où les équipes de MSF assuraient la prise en charge des patients, a appris HPN.

 

« Aucun mort, ni blessé ne sont à déplorer parmi les occupants du Centre d’urgence », cependant l’Organisation médicale humanitaire estime qu’ « elle ne peut plus continuer à soigner la population sans mettre son personnel en danger », peut-on lire dans un conmuniqué publié par MSF.  

 

Face à ce climat d'insécurité, MSF a décidé d’évacuer son personnel et les patients du Centre d’urgence et suspend immédiatement ses activités à Martissant pour une semaine, selon Alessandra Giudiceandrea, cheffe de mission de MSF en Haïti.

 

L’attaque du samedi 26 juin 2021, est un évènement sans précédent, soutient Mme Giudiceandrea.

 

"Au moment où nous devrions pouvoir étendre nos activités en raison de la Covid-19 et d'autres besoins, nous nous battons pour garder nos structures ouvertes malgré des conditions sécuritaires déplorables", regrette la cheffe de mission qui insiste pour dire que la Mission veut retrouver les bâtiments du Centre d’urgence intacte après cette semaine d’arrêt des activités.

 

Rappelons que MSF fournit des soins médicaux en Haïti depuis 30 ans et le Centre d’urgence de Martissant, ouvert en 2006, est à ce jour le plus ancien projet MSF en Haïti. Pour poursuivre ses activités, l'Association doit être en mesure d'assurer la sécurité des patients et du personnel médical dans leurs déplacements et au sein des structures de santé. 

 

Yves Paul LEANDRE

 

 

 

Le Réseau Haïtien de Journalistes de la Santé (RHJS) continue d’alerter les citoyens sur la tendance, toujours à la hausse, des cas positifs au Covid-19 ainsi   que le nombre des décès enregistrés dans le pays. Les citoyens sont invités à redoubler de vigilance.

 

Le secrétaire général du Réseau Haïtien de Journalistes en Santé (RHJS), le docteur Odilet Lespérance, attire l’attention des citoyens sur la nécessité de redoubler de vigilance pour réduire les risques de propagation du nouveau Coronavirus.

 

Suivant les dernières données publiées par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) sur l’évolution de la maladie en Haïti, 32 personnes sont mortes du 13 au 18 juin contre 15 par rapport à la semaine d’avant.

 

S’agissant des nouvelles contaminations, le MSPP a enregistré 851 cas avérés contre 789, a souligné le docteur Lespérance. La majorité des cas (62.5%) ont été enregistrés dans le département de l’Ouest suivi du Plateau Central (9.37%).

 

Le docteur Lespérance met aussi l’accent sur la nécessité qu’une attention particulière soit portée aux personnes âgées de plus de 50 ans, rappelant que 28.1% des décès ont été enregistrés dans la tranche d’âge comprise entre 50 et 59 ans.

 

Ce sont, pour la plupart, rappelle-t-il, des gens présentant des comorbidités et donc plus à risque de présenter des complications. Il encourage les autorités à prendre des mesures pour faciliter l’accès aux centres de prise en charge dont celui de Delmas 2 et de faire en sorte que le personnel soignant puisse travailler dans la sérénité.

 

Le docteur Lespérance intervenait dans le cadre du programme dénommé « les jeudi du RHJS » qui, pour ce 24 juin, portait sur l’impact de la Covid-19 sur la grossesse.

 

L’intervenant principal, le docteur Grégory Beaugé, a fait remarquer que les femmes enceintes font partie de la catégorie à risque moyen et modéré et qu’à partir du 3e trimestre, les risques d’accouchement précoces ont tendance à augmenter.

 

Il encourage les femmes enceintes à se faire vacciner contre la Covid-19 soulignant que, jusqu’ici, les risques de complications n’ont pas été prouvés. Au 18 juin, la Covid-19 a tué 393 personnes sur 17 710 cas avérés.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .