Manifestation du 9 décembre : Seulement quelques dizaines de personnes ont répondu à l'appel

Sociéte
Typographie
À l'occasion du 9 décembre consacré par l'organisation des Nations-Unies comme journée mondiale de lutte contre la corruption, l'opposition politique haïtienne a convoqué une manifestation dans l'objectif d'exiger le départ de Jovenel Moïse du pouvoir et la tenue sans condition du procès Petro Caribe.
 
La présence de Shiler Louidor, Marjorie Michel, Rony Timothée entre autres leaders du secteur dit démocratique a été remarquée. Une fois de plus, ils rejettent tout processus de dialogue avec le Président Jovenel Moïse. Ils rejettent également le pacte de gouvernabilité que le Premier ministre Jean Henri Céant s'arrange à soumettre aux acteurs de la crise et l'appel au calme lancé par le président de la chambre des députés Gary Bodeau.
 
Contrairement aux dernières journées de mobilisation, la recette n'a pas comblé les attentes des initiateurs de cette journée de manifestation. Seulement quelques dizaines de personnes ont foulé le macadam ce dimanche 9 décembre.
 
Les manifestants ont marché du carrefour de l'aéroport, longeant l'avenue Martin Luther King pour ensuite se diriger vers Lalue où la situation allait se tourner en une scène de violence entre certains manifestants et les forces de l'ordre.
 
En effet, cette manifestation a été émaillée d'incidents. Des barricades enflammées ont été dressées sur plusieurs points de la chaussée, des pierres ont été également lancées à maintes reprises en direction des agents du Corps d'Intervention et de Maintien d'Ordre (CIMO) qui ont riposté à coups de gaz lacrymogènes.
 
 
HPN

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages