Haïti-Culture : « Le protestantisme haïtien face à l’oppression » d’Idson Saint-Fleur en signature

Sociéte
Typographie

Le journaliste et socio-démographe, Idson Saint-Fleur, une voix résonnante très remarquable à la radio en Haïti, annonce la première vente-signature de son tout dernier ouvrage titré : « Le protestantisme haïtien face à l’oppression ». Cette vente-signature aura lieu, le vendredi 14 décembre 2018, à la Bibliothèque municipale de Delmas, de 10 heures du matin à 2 heures de l’après-midi au prix de 1000 gourdes, a informé l’auteur à Haiti Press Network.

Idson Saint-Fleur qui a accordé un entretien exclusif à l’Agence en date du jeudi 6 décembre 2018, dit avoir souhaité signer pour un nombre incalculable de lecteurs et de lectrices, amants des choses de l’esprit et du savoir, qui viendront harponner la saveur de son fruit intellectuel. Ce fruit idyllique pour lequel, on peut bien l’imaginer, il a dû consacrer un temps fou à la recherche et surtout des nuits insomniaques, les doigts accrochés à la plume dans un corps à corps de promiscuité avec les mots pour finir par l’accoucher. 

C’est une production intellectuelle à caractère socioreligieux et hautement historique qui s’articule autour de trois grands moments. Les lecteurs et les lectrices en prendront évidemment connaissance lorsque ce bouquin sera feuilleté, grappillé, parcouru et exploré dans toute sa splendeur avec un éclat gustatif sous l’impulsion digitale accrocheuse à la quintessence, le beau, l’esthétique et le pittoresque.

L’auteur nous dévoile en decrescendo, le contenu des trois moments de son œuvre, écrite sans des effets de style insoutenable ni des amusements injustifiés où, généralement, l’écriture s’abîme à force d’être autoréférentielle.

D’après Idson, la première partie du livre jette un regard perçant sur la période de l’implantation du protestantisme en Haïti, à partir de 1816 sous le gouvernement d’Alexandre Pétion. Là, l’auteur dit avoir montré comment les premiers chrétiens furent l’objet de persécution venimeuse, principalement à Port-au-Prince. Cela s’explique, avance-t-il, en raison de l’inconfort des responsables de l’église catholique qui craignirent à cette ère l’installation de nouveaux cultes religieux dans le pays.

La deuxième partie du livre, poursuit-il, met l’accent sur le comportement de quelques leaders évangéliques pendant la période de l’occupation américaine (1915-1934). Car, selon Idson Saint-Fleur, il y a une thèse admise à travers le pays, faisant croire que les protestants furent des complices de l’occupant américain.

À travers cette deuxième partie de sa production intellectuelle, Idson dit avoir montré qu’il y a eu des leaders protestants à cette époque qui s’affichaient comme des nationalistes et qui s’opposaient catégoriquement à l’occupant américain. Dans cette partie précisément, y sont figurées des personnalités marquant le protestantisme en Haïti, tel par exemple, Etzer Vilaire connu généralement dans le monde littéraire comme écrivain émérite, mais pourtant qui fut, informe Idson, un grand prédicateur de l’église Méthodiste.

Enfin, la troisième partie est consacrée à ce qu’on appelle la campagne antisuperstitieuse orchestrée par l’église catholique pendant ces trois périodes de l’histoire du pays contre le vodou et également le protestantisme dans les années 1939-1942 sous le gouvernement d’Elie Lescot.

Voilà, sans prendre partie, les trois moments forts du livre d’Idson Saint-Fleur à travers lequel celui-ci tente d’expliquer ce qui s’est passé au 20e siècle dans ce secteur de la vie nationale.

Un bouquin à se procurer absolument. Un livre à lire et à relire. J’invite donc tous les intéressés à aller retirer un ou plusieurs exemplaires pour la modique somme de 1000 gourdes l’exemplaire.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.        

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages