Dernieres Nouvelles

Port-au-Prince, le 12 février 2019

 

L’association des hôpitaux privés d’Haïti, au nom de ses 28 hôpitaux membres, tient à exprimer ses vives inquiétudes quant à la dégradation rapide de la situation socio-économique et politique de notre pays durant ces derniers jours.

Nous ne pourrons pas manquer de signaler que présentement parmi nos membres, où l’on compte, des hôpitaux importants de la zone métropolitaine tels que les réseaux des 4 hôpitaux du DASH, l’hôpital St Camille, Medimax, Lambert Santé, l’Hôpital St Damien (nos petits frères et sœurs), les Citimed, l’hôpital SODETH, Grâce Children Hospital, l’hôpital Bernard Mevs, Centre Hospitalier de Carrefour, King’s Hospital et l’Hôpital Adventiste d’Haïti, entre autres, nous comptons déjà des victimes de la violence aveugle qui règne dans le pays.

Par-dessus tout, nous nous inquiétons des risques que font courir pour la santé publique le blocage continue de toutes les activités socio-économiques du pays. Tous nos hôpitaux commencent à faire face à des défis majeurs; pénurie d’électricité, pénurie de carburants, pénurie d’oxygène, appauvrissement des stocks de médicaments et arrêt des moyens de transports et des moyens de communication. Ces défis mettent directement en jeu notre capacité à sauver des vies.

Nous lançons un appel urgent à tous les protagonistes de la crise pour leur demander de comprendre à quel point l’impact est majeur pour le bien-être et la survie immédiate de toutes les strates de la population.

Nous demandons à ce que la priorité soit accordée aux services médicaux du pays pour l’accès à l’électricité, au carburant et à la sécurité de nos locaux, de notre personnel, de nos ambulances et autres moyens de transports. Nous sollicitons dans l’immédiat des protections spéciales de la part de la police pour nous permettre de nous ravitailler en médicaments, d’évacuer nos malades et de faire fonctionner le système. Nous demandons à tous les protagonistes de trouver en urgence des solutions a même de mettre fin à cette crise et ceci sans délai.

Nous en appelons à la conscience citoyenne à tous les niveaux pour permettre le fonctionnement continue des hôpitaux d’Haïti car il y va de notre survie à tous.

 

 

Dr Franck GENEUS M.D.

Président de l’AHPH

Grâce à son partenariat avec des universités de la Place notamment l'Université Quiskeya, l'Université Royale d'Haïti, l'Institut-SPEC a déjà accueilli plus de 80 étudiants en Stage en santé communautaire. Le programme de stage théorique et pratique en santé préventive, communautaire et sociale STP|SPCS mise en place en novembre 2018, est une initiative innovante de l’institut SPEC de l’hôpital Adventiste d’Haïti dans le cadre de la mise en place du Laboratoire de sante communautaire de l’Institut-SPEC.

Lire la suite...

Après  l'enlèvement et le meurtre d'un patient  mercredi à l’Hôpital général, les médecins internes  ont entamé un mouvement de grève pour exiger de meilleures conditions de travail particulièrement au sécurité. Cet individu enlevé à l'HUEH a ete exécuté près de la barrière principale de l’hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH).

Apres une importante réunion entre les résidents de l’Hôpital, les médecins ont décidé d'observer un arrêt de travail. Cette grève s’étendra jusqu'au mardi 22 Janvier 2019 a indiqué l'un des médecins résidents sous couvert de l'anonymat.


 Dr  Emmanuel Desrosiers  estime que  des mesures de sécurité devraient être prises  pour éviter de tels actes soient commis sous les yeux d'autres patients et du personnel de l'HUEH. Ces derniers se sentent en danger a souligné Dr Desrosiers. Plusieurs médecins de l’HUEH ont déjà fait l'objet de plusieurs agressions. Les médecins grévistes menacent de continuer leur mouvement de manière indéfinie si les responsables du Ministere de la santé publique ne font rien pour redresser la siyuation.

Après un périple à Port-au-Prince, duquel de nombreuses écoles ont été visitées par les artistes Roosevelt Saillant dit BIC, Jean Bélony Murat alias Bélo, Tamara Suffren et Darline Desca qui constituent des encadreurs pour les jeunes et également membres du jury du concours à côté de Raoul Denis Junior, la campagne de sensibilisation nationale à l’éducation civique a touché le grand Sud les jeudi 31 janvier et vendredi 1er février 2019, a constaté Haiti Press Network.

Lire la suite...

 Parallèlement aux écoles de la République, la campagne de communication autour de la 4e édition du Concours de musique "An n kole tèt pou yon lòt Ayiti" qui s'inscrit dans le cadre de la campagne nationale d'éucation civique initiée par le MENFP, s'est poursuivie, mardi 29 janvier, dans les médias de la capitale, nous a fait savoir le directeur de communication du MENFP, Miloody Vincent.

Lire la suite...

 

Le fonctionnement du lycée de Petit-Goâve a été au centre de deux grandes réunions au siège du ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP)  à Delmas 83, les lundi 28 et mardi 29 janvier, a appris à HPN le directeur de communication du ministère dans une note acheminée à la salle des nouvelles.

Lire la suite...

Il est coutume chez nous en Haïti de débuter l'année avec une bonne soupe au giraumon. Symbole de notre indépendance du 1er janvier 1804, la soupe au giraumon est plus connue dans notre pays sous le nom de Soup Joumou. Qu'on la prépare soi-même ou qu'on aille la déguster chez des parents, voisins et amis, pas question pour les haïtiens d'ici et d'ailleurs de rater la fameuse soupe joumou sous aucun prétexte ce 1er janvier. Tout en vous souhaitant nos vœux les meilleurs pour l'année 2017, HPN vous propose la recette de la Soupe au Giraumon/ Soup Joumou.

Lire la suite...

Connu sous le nom de Malanga en Haïti, le chou dur est un légume d’Amérique du Sud. Le chou dur (malanga) est l’un des aliments les moins allergéniques. Riches en fibres, potassium, hydrate de carbone, glucides, il  aide à contrôler la pression artérielle, aide à maintenir les niveaux de sucre dans le sang, contribue à améliorer la constipation et réduit le risque de maladie cardiaque. 

Lire la suite...

La tomate est un légume-fruit important pour la santé. Consommée crue ou cuite, en plus d’apporter un peu de couleur rouge à nos plats, la tomate apporte également de l’énergie à notre corps. Cet aliment sain, rafraîchissant, peut être mangé chaque jour.   

Lire la suite...

La République d'Haïti a fait l'émerveillement des barbadiens, des internautes du monde entier, notamment, de tous ceux qui suivaient le défilé qu'a organisé la Barbade, dimanche 21 Août, à l'occasion de l'ouverture officielle de la 13è édition du plus grand événement interculturel régional, Carifesta, réunissant les pays membres du Marché Commun de la Caraïbe (CARICOM).

"Parade citoyenne", c'est le nom de la présentation qu'Haïti a exposée sur le parcours. Une idée du Directeur Artistique de l'événement, Erol Josué, aussi Directeur Général du Bureau National d'Ethnologie d'Haïti (BNE).

Mais à côté de tout ce succès, il y a la main de l'humble styliste et modiste haïtienne, Arnelle Laguerre.

Née le 17 avril 1962, à Jérémie, dans le Département de la Grand'Anse, Arnelle Laguerre a fait la haute couture et travaille dans ce domaine depuis plus de 25 ans.

Sans trop le dire, elle a déjà habillé beaucoup de personnalités haïtiennes et d'artistes de renommée internationale, jusqu'à vêtir des familles présidentielles et des membres de Gouvernements.

"J'ai habillé l'ancienne première-Dame haïtienne de la République, Sophia Martelly, pendant 4 ans. J'ai fait des costumes de circonstances pour l'ancien Président Michel Martelly, notamment, pour le bal des reines organisé dans le Nord du pays, au Palais Sans Souci, à l'occasion du Carnaval tenu au Cap-Haïtien.", a confié Arnelle Laguerre, discrète, sans vouloir citer les noms des grandes familles de la Capitale qu'elle a déjà costumées.

"C'est avec un grand plaisir que j'ai répondu à l'invitation de l'Artiste, Érol Josué, pour confectionner ces costumes symbolisant les différentes périodes de l'histoire d'Haïti", a dit Arnelle Laguerre, expliquant qu'elle a fait de son mieux pour représenter les diverses périodes haïtiennes.

De la robe de la Reine Anacaona, pionnière du leadership féminin de la terre d'Haïti Quisqueya ou Boyo, la perle des Antilles, en passant par les costumes des Généraux, héros de la guerre de l'Indépendance d'Haïti, tout a été confectionné sur mesure afin de vendre la culture du pays aux étrangers et de faire la promotion du patrimoine culturel et de susciter la curiosité des touristes", a expliqué Mme Laguerre.

"J'ai voulu, par ces costumes, faire la promotion d'Haïti et présenter la culture nationale au monde entier. C'est la satisfaction des Haïtiens et l'effet que tout cela fait à l'étranger qui me rendent heureuse", a confié Arnelle Laguerre.

Notons qu'Arnelle Laguerre a été honorée par la Première-Dame haïtienne, Martine Moïse, et le Directeur Général du Bureau National d'Ethnologie (BNE),  Érol Josué, en reconnaissance de ses œuvres.

Jean Jul Désauguste
HPN, depuis Barbade

Haïti a marqué les esprits lors de la parade artistique marquant l’ouverture officielle de la 13ème édition de la plus grande manifestation interculturelle de la Caraïbe, dimanche 20 Août 2017, à la Barbade. C'est avec une "parade citoyenne" relatant toute l'histoire d'Haïti que le pays s'est fait représenter au défilé officiel de l'événement.

Une palette de stars, d'artistes de génie, de danseurs, de chanteurs à talents et en herbes et de personnalités publiques haitiennes, a composé le défilé d'Haïti qui a fait revivre toutes les périodes ayant jalonné l’évolution du premier peuple noir à proclamer son indépendance le premier Janvier 1804.

De l'âge des  taïnos, au triomphe des Généraux les plus légendaires de l'histoire militaire de l'humanité, jusqu'à la nation nègre, effrontée, maître du rythme et aussi têtue que le soleil, Haïti a brillé de mille feux à la parade internationale de Carifesta 2017, à la Barbade.

Ce que les officiels Barbadiens n'ont pas manqué de souligner à vive voix, lors de leurs interventions en la circonstance.

La participation d'Haïti à cette manifestation culturelle de portée régionale et internationale vient réaffirmer l'imagination créatrice de nos artistes et créateurs de génie et confirmer la dimension expressive de notre art et de notre culture.

Au cours de la même soirée des cérémonies officielles d’ouverture, le quartier touristique d’Oistin’s Park avait rendez-vous avec le ténor Haïtien de la Musique Racine, Boukman Eksperyans. La bande à Lòlò et Manzè a bien assuré, comme d'habitude.

Ces illustres spectateurs, notamment le Premier Ministre Barbadien, Freundel Stuart; le Secrétaire Général du CARICOM, Irwin Laroque et l’écrivaine américaine d’origine haïtienne, Edwige Danticat, se sont bien régalés de la performance d’une heure et demie du groupe haïtien.

Rappelons que la 12e édition de Carifesta a été organisée en Haïti, en Août 2015 et l'édition de cette année se déroule à la Barbade du 17 au 29 Août.

Jean Jul Désauguste
Hpn, depuis Barbade

Les entreprises juvéniles spécialisées dans la mode sont peu courantes dans le pays. Comme pour défier cette tendance, Calubu  Collections, depuis quatre années s’initient dans la mode en confectionnant des objets de tout genre. Nombreux sont ceux qui portent ces derniers jours les créations de Calubu.

Lire la suite...



Au moins trois personnes ont été blessées vendredi lors du braquage d’une succursale de la caisse populaire FONKOZE à Gros-Morne, dans le département de l’Artibonite. Les bandits ont tout emporté sur leur passage avant de prendre la fuite. Trois employés de l’institution ont été interpellés.

La police de Gros-Mors a interpellé 3 individus après le cambriolage d’une succursale de la caisse populaire FONKOZE dans cette ville du département de l’Artibonite. Il s’agit de deux agents de sécurité de l’institution ainsi que son responsable de développement.

L’attaque, perpétrée par plusieurs bandits armés, a également fait trois blessés parmi les employés. Avant de prendre la fuite, les malfrats ont tout emporté sur leur passage: argent et autres objets de valeurs dont des téléphones portables des clients et membres du personnel.

Ils ont échangé des tirs avec une patrouille de police au moment de fuir, selon ce que rapporte un témoin faisant état d’impacts de projectiles sur la voiture de police et les murs de maisons aux alentours.

 

Lors d’une altercation lundi 19 février, Gabriel Macaronne (VERITE), Coordonnateur CASEC première section Dumas dans la commune de Fort-Liberté, aurait été bastonné par un agent de sécurité de la Mairie de Ouanaminthe dans la zone de « Morne casse ». Le CASEC voulait  s’opposer au chauffeur de camion berne de la Mairie de Ouanaminthe qui venait déverser des fatras dans sa juridiction, a appris HPN.

Lire la suite...

Si la trace de ces anciens modèles de téléviseur n’est plus remarquée dans de nombreux magasins à Port-au-Prince, dans les rues par contre, notamment au centre-ville et à Pétion-Ville, on en trouve exposés au soleil et à la poussière à profusion. Mais les acheteurs semblent en faire cas de moins en moins. Une attitude qui est loin de plaire les revendeurs, constate Haiti Press Network.

Lire la suite...

La population haïtienne a apporté sa solidarité à la reconstruction de Radio Kiskeya lors du marathon organisé le samedi 19 janvier au Palais municipal de delmas. Des centaines de citoyens, de professionnels et des hommes politiques ont défilé au palais Municipal de delmas pour montrer leur solidarité à la station de la rue villemenay, ravagé par un incendie le 21 décembre dernier.

La Directrice de programmation et présentatrice vedette de "Jounal 4trè" diffusé depuis plusieurs années sur les ondes de la Radio et très écouté en Haïti, Liliane Pierre Paul a annoncé que le journal reviendra en onde sous peu sans fournir trop de précision.

Liliane Pierre Paul salue la réponse de la population qui a donné sa pleine participation pour la reconstruction au plus de la station. "Le peuple haïtien comprend notre niveau d'engagement" a déclaré Mme Pierre Paul.

 

 

L’organisation Internationale de la Francophonie (OIF) lors d’une conférence mardi, a lancé la quatrième édition du prix du jeune journaliste. Cette conférence présentée conjointement avec les partenaires du Centre PEN Haïti et Surtab a eu lieu à la salle polyvalente Fokal-Unesco, dans les locaux de la « Fondasyon Konesansak Libète » (Fokal)sis à l’avenue Christophe, Port-au-Prince.

C’est sous le thème « jeunesse en action » que cette quatrième édition sera réalisée, a fait savoir Emmanuel V. Adjovi, Direceteur du Bureau Régional de l’OIF qui présidait la conférence. Le thème retenu se veut une occasion de "mieux faire connaitre cette jeunesse qui façonne la société haïtienne", déclarait-il.

Le concours s’adresse aux personnes résidant en Haïti  âgées entre 18 à 35 ans  et qui ont déjà publié des travaux journalistiques. Deux catégories sont concernées, presse écrite, presse radiophonique, et trois participants sortiront gagnants pour chacune des deux catégories. La réception des candidatures (reportage audio ou articles de journal en langue française) ouverte du même coup se fera en ligne sur le site www.prixdujeunejournalistehaiti.wordpress.com et prendra fin le  16 novembre 2018.

"Un journaliste est avant tout un écrivain" a déclaré Kettly Mars, romancière, présidente du Centre PEN Haïti qui a pris part à cette conférence. Quant à Diderot Musset, manager de Surtab, qui partageait le panel, il a invité les journalistes à surprendre les lecteurs.

Ce concours lancé pour la première fois en 2015, compte offrir, entre autres prix, pour la quatrième édition, des stages à l’étranger, des cours a l’Institut français en Haïti, une collection de la revue Conjonction. Les premiers lauréats, Luckson Sain-Vil, catégorie radiophonique de l’édition 2016 et Hadson Archange Albert, catégorie presse écrite de l’édition 2017 ont témoigné de leur expérience lors de cette conférence.

Sabry ICCENAT

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos : Sabry Iccenat

 

 

 

Le Collectif Défenseur Plus dénonce les actes d’agression dont ont été victimes des journalistes, lundi dernier au Parlement. Le co-directeur de cette structure de défense de droits humains qualifie d’indigne le comportement des agents de sécurité du Palais législatif impliqués dans cette affaire. Antonal Mortimé qui exprime sa solidarité avec tous les journalistes, appelle les patrons de presse à sortir de leur mutisme, ce, afin d’éviter que de tels actes se multiplient.

Lire la suite...

 

Les travaux de construction de ces trois nouvelles places publiques à la Croix-des-Bouquets seront lancés, le mercredi 6 février 2019, a appris le Conseil Municipal de cette commune dans un communiqué de presse.

 

Les nouvelles places seront respectivement construites à Bon Repos (Place Gwo Wòch), à Carrefour Ceslès et dans la zone de Marie Madeleine à Marin. 

Avec ces trois nouvelles constructions, la Mairie dirigée par Rony Colin, dit construire ou aménager au total une quinzaine de places publiques dans la commune de la Croix-des-Bouquets.

Notons que de nombreuses infrastructures routières, en plus des places publiques, sont en construction dans la commune de Croix-des-Bouquets selon le Conseil Municipal. Dans la localité de Canaan, une école nationale et un système d’adduction d’eau potable sont en construction.

Godson Lubrun

Dans une note de presse emanant de L'Administration Communale de Port-au-Prince et signée du maire Youri Chevry,   les citoyens et la population sont informés qu'à partir du lundi 7 janvier 2019 que la mairie de la commune reprend officiellement le contrôle de l’aire du Champs-de-Mars.

"Ce lieu touristique, récréatif et hautement symbolique de notre passé glorieux est occupé, de manière anarchique et illégale, par des individus se livrant à des activités de toutes sortes dont certaines ternissent l'espace et affectent la salubrité publique" peut-on lire dans cette note.

Ainsi, L'administration rappelle aux citoyens que des dispositions sont prises pour réglementer l'utilisation de l'aire de la plus grande place publique du pays, le Champs-de-Mars, et lui redonner son visage d’antan afin de lui permettre de remplir ses fonctions premières.

Par conséquent, à partir de la publication du présent communiqué, il est demandé aux commerces ambulants, marchands et aux occupants en général de libérer l'intégralité des zones du Champs-de-Mars de tous types d’activités susceptibles de nuire à un usage sain et régulier de cet espace.

La Mairie informe également les concernés que les permis de stationnement et autres délivrés par la Mairie sont désormais rapportés. Elle publiera sous peu des règlements municipaux qui viendront réguler le fonctionnement et l'utilisation du Champ de Mars.

La Mairie de Port au Prince fait savoir qu'il est désormais strictement interdit: l’apprentissage de conduite de véhicules à moteur, le lavage de véhicules, la vente ambulante de boissons et de nourriture, la circulation de brouettes, etc.

A cet effet, l'Administration Municipale accorde à tous les concernés un délai de vingt-quatre (24) heures, à compter de cette date, pour se conformer à ces dispositions et informe que toutes les mesures coercitives nécessaires seront prises en conséquence termine la note.

L’expression « corvée citoyenne » a pris tout son sens à Carrefour les 14, 15 et 16 décembre dernier à l’occasion de la 6e et dernière édition du programme d’assainissement baptisé weekend du citoyen.

Durant ces trois jours, les carrefourois, hommes et femmes, petits et grands, de Lamentin à Mariani, en passant par Cote-Plage, Bizoton ou encore Thor, ont répondu à l’appel du premier d’entre eux, le maire Jude Edouard Pierre, pour prendre part, de manière bénévole et volontaire, à cette vaste chasse aux ordures.

Arborant leur t-shirt floqué du slogan « yon vil pwòp pou yon Nwèl san fatra »- une ville propre pour un Noel sans ordures- ils se sont attelés à empiler des tonnes de détritus, parfois malodorants, dans des coins stratégiques et accessibles, le temps qu’un camion de la mairie ne vienne les ramasser.

C’est le principe même du weekend du citoyen, le maire les avait autorisés à tout mettre sur la chaussée durant ces trois jours.

« J’ai éprouvé énormément de plaisir à participer au weekend du citoyen. C’est ma contribution citoyenne à cet effort d’assainissement de ma ville », à indiqué fièrement Jonas, un homme dans la trentaine, rencontré à Lamentin vendredi, au premier jour du weekend du citoyen.

« Depuis 6 ans, j’ai toujours participé au programme et cette année, j'étais là durant les trois jours », se réjouit pour sa part Eunide de Thor, poussant une brouette pleine de détritus.

Une réussite totale, selon le maire Jude Edouard Pierre qui affirme se réjouir de l’engouement des citoyens à participer à cette véritable « konbit ». 

Nous avons ramassé une quantité tellement importante de déchets. Cela a dépassé nos prévisions au point qu’on a du avoir recours au soutien de la mairie de Port-a-Prince qui a mis à notre disposition du matériel adéquat pour enlever les piles de fatras, fait remarquer l’édile de Carrefour.

Et dans le but de lui renvoyer l’ascenseur, la mairie de Carrefour devrait bientôt mobiliser ses propres équipements, matériels et personnels, aux côtés de la mairie de Port-au-Prince, a promis Jude Edouard Pierre.

Au fait, la 6e édition du weekend du citoyen a mobilisé, outre l’ensemble du personnel de la mairie, environ 600 personnes, de nombreux citoyens des 4 coins de la ville, les autorités locales, ASEC et délégué de ville, des employés de l’office d’Etat civil ainsi que des membres du corps des sapeurs pompiers de Carrefour.

Le bureau du député Jacques Beauvil, présent lors du lancement vendredi du programme, était également mobilisé. 

Le maire Jude Edouard Pierre se félicite également de l’appui du gouvernement Moise/Céant, de l’ONA et du FAES notamment pour la pleine réussite du weekend du citoyen, version 2018.

Au fait, c’est grâce à l’office nationale d’assurance vieillesse et au fonds d’assistance économique et sociale qu’un plat chaud a été offert chaque jour aux bénévoles ayant pris part à ce programme d'assainissement qui ont également reçu un kit de produits alimentaires.

La fin du weekend du citoyen ne signe pas, pour autant, celle du programme d’assainissement de la ville.

« Imaginez l’impact que cela aura le fait de concentrer tous nos matériels sur un quartier à la fois et sur une base de rotation », affirme M. Pierre qui annonce la mise en place d’un nouveau programme, weekend de quartier.

On va nettoyer la ville, quartier après quartier, annonce Jude Edouard Pierre, plaidant toutefois en faveur de la construction d’un centre de traitement et de valorisation des déchets. Une étude serait sur le point d’être conduite dans cette perspective, a appris HPN.

Il a aussi appelé au renforcement des capacités des autorités municipales et invité les citoyens à s’acquitter de leurs redevances fiscales envers les communes pour avoir de meilleurs services en retour.

 

La Police a confirmé l’évasion de tous les prisonniers qui se trouvaient à la prison civile d’Aquin (Sud). Ils étaient au nombre de 78 l’effectif de détenus composés d’hommes et de femmes à avoir quitté leurs cellules au moment où les responsables de la prison organisaient la baignade, a-t-on appris du responsable de la police des Cayes.

Lire la suite...

Le Directeur Général de la Police Nationale d'Haïti (PNH) Michel-Ange Gédéon a, dans une note publiée ce dimanche 10 février 2019, rappelé aux agents policiers les normes en cette période marquée par des manifestations périodiques dans la capitale et ailleurs. 
Lire la suite...

 Les Nations Unies ont fait part de leur profonde tristesse dans un communiqué de presse après avoir appris samedi  le décès de quatre personnes à la suite d’un accident de la route impliquant un véhicule de transport en commun haïtien et un véhicule blindé de transport de troupes, survenu vers 8 heures du soir le 9 février 2019, à Canapé Vert, un quartier de la capitale haïtienne, Port-au-Prince.

Selon des informations préliminaires, un citoyen Haïtien et huit policiers des Nations Unies qui ont été blessés, font actuellement l’objet de soins.

 Helen La Lime, Représentante spéciale du Secrétaire général (RSSG) en Haïti, a présenté ses condoléances aux familles des victimes et ses sympathies aux personnes blessées.

"Je suis profondément attristé par les pertes en vies humaines et souhaiterais présenter mes sincères condoléances aux familles et aux amis des défunts, ainsi que ma vive compassion aux blessés." a indiqué le Représentante Spéciale du Secrétaire général des nations Unies en Haïti.

 

« J'ai demandé que les circonstances de cet accident fassent l'objet d'une enquête approfondie. » a ajouté la Représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies à Port au Prince.

HPN

Source : MINUJUSTH

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages