Haiti-RD-Coopération: Le Chancelier dominicain Roberto Álvarez, fait le bilan de la réunion entre Jovenel Moïse et Luis Abinader 

Politique
Typographie

 

 

Dans une déclaration faite mardi 12 janvier, au palais présidentiel à Santo Domingo, le Ministre des Affaires étrangères Roberto Àlvarez, a fait le résumé de la rencontre tenue dimanche à la frontière Elias Pina, entre les présidents Jocenel Moïse et Luis Abinader.

 

Selon le chancelier dominicain, les deux hommes ont pris l’engagement dans leurs discussions d’identifier et enregistrer tous les citoyens haïtiens se trouvant en territoire voisin. On estime à plus de 500,000 le nombre de nos compatriotes vivant en République Dominicaine.

 

Moïse et Abinader se sont mis d'accord pour construire des hôpitaux en Haïti, en collaboration avec d'autres nations, qui manifestent leurs intérêts à financer ce projet en Haïti. Cette décision vise à réduire le nombre de patients haïtiens à fréquenter les centres médicaux dominicains. Une question de grande sensibilité, soulève le Chancelier.

 

Autre point abordé par les deux hommes lors de leur rencontre était selon le rapport fourni par nos voisins l'ouverture des négociations pour la délimitation maritime entre les deux pays, le plus rapidement possible.

 

Les deux présidents ont par ailleurs convenu de déployer des technologies de pointe permettant d’éliminer les flux irréguliers de migrants haïtiens, le trafic et la traite des êtres humains, le flux d’armes, le trafic de drogue et le vol de bétail, entre autres activités illicites. Ils espèrent également renforcer la sécurité et la surveillance des frontières. 

 

Des promesses ont été faites de part et d'autre, dans le cadre d'une coopération future dans les domaines de l'énergie, de la production agricole, de l'industrie, des combustibles de cuisine et des efforts pour lutter contre la désertification.

 

Les deux Chefs d'Etat encouragent également la création de produits biodégradables pour ne pas détruire l'environnement, comme ceux à base de polystyrène.

 

Une autre partie de l'ordre du jour était la nécessité de parvenir à un accord commercial établissant des normes permettant aux deux pays d'arrêter la contrebande. Le dernier point, était la planification d'une matrice d'interconnexion énergétique entre les deux pays, donnant la priorité aux énergies renouvelables, comme l'éolien, le solaire, la biomasse, l'hydroélectricité.

Yves Paul LEANDRE

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages