Haïti-politique : L'opposition défie les gangs du G9 et manifeste contre Jovenel Moïse  

Politique
Typographie

 

Ce 17 octobre 2020, plusieurs centaines de militants et sympathisants de l'opposition ont manifesté contre le pouvoir en place défiant, ainsi, la mise en garde proférée par le représentant de la coalition de gangs G9 An Fanmi et alliés Jimmy Chérizier dit Barbecue (un ancien policier) qui avait indiqué que la manifestation ne serait pas bienvenue dans les zones sous son contrôle.

 

Des manifestants déterminés s’’etaient rassemblés très tôt sur la place publique du Champ de mars pour protester contre les autorités en place, a constaté Haïti Press Network.

 

"Nous n'irons pas aux élections avec ce Conseil Électoral Provisoire (CEP) placé sous ordre du président Jovenel Moïse ni avec Jovenel Moïse lui-même ", a lancé un manifestant rencontré au lieu de rassemblement à Carrefour Aéroport ce samedi matin.

 

La foule ayant à sa tête des leaders de l'opposition tels André Michel, Nenel Cassy, Francenet Denius et d'autres membres de l'opposition étaient dans les rues notamment au niveau de l'autoroute de Delmas.

 

Le départ du Président Jovenel Moïse, l'arrestation des assassins du Bâtonnier Monferrier Dorval et de l'étudiant Grégory Saint-Hilaire, le démantèlement des gangs armés prenant en otage plusieurs artères de la capitale et l'arrestation des dilapidateurs des fonds Petrocaribe sont les revendications fondamentales des manifestants.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages