Haïti-Dossier Pétro-Caribe : L’ancien président Michel Martelly donne sa version de l’affaire

Politique
Typographie

Répondant aux questions de l’animateur chevronné Anderson Brégard sur radio Caraïbes, lundi soir, l’ancien président haïtien, Michel Joseph Martelly a déclaré que l’affaire relative au dossier Petro-Caribe n’est autre que du "bluf". Il a par ailleurs avancé des arguments pour ceux qui parlent de 4 milliards de dollars dilapidés, observe Haiti Press Network.

L’ancien chef de l’État qui déplore, dit-il, le mensonge qui entoure ce dossier, a expliqué que l’accord relatif à l'affaire Petro-Caribe avait fait injonction à ce que la moitié de l’argent soit immédiatement remise à chaque versement.

Aussi laisse-t-il comprendre que des 4 milliards de dollars dont  parlent les uns et les autres, 2 milliards ont déjà été remis.

« On parle de 4 milliards de dollars, le pays en a déjà remis 2 milliards. C’était l’un des points forts de l’accord. Les gens parlent sans savoir de quoi ils parlent », lâche l’ex-président qui semble vouloir défendre son régime (Tèt kale) soupçonné de mal gérer les fonds Petro-Caribe accordés par le Venezuela pour le développement d’Haïti.

Plus loin, le président a laissé comprendre que les deux autres milliards dollars (2 000 000 000) auraient été utilisés dans la mise en place des infrastructures de développement dans le pays.

« Regardez bien dans le pays et vous verrez des choses qui ont été réalisées. Je veux parler notamment de la construction d’écoles (près d’une centaine), d’hôpitaux (j’en ai mis l’image de trois dans mon clip carnavalesque 2020), de centres sportifs qui coûtent de l’argent et de bien autres », a  indiqué M. Martelly qui ne cite même pas une fois le mot corruption dans son intervention.

« Donc, poursuit-il, même si de l’argent aurait été volé, c’aurait été nullement 4 milliards », insiste en conclusion l’ancien président-chanteur qui, en passant, plaide pour un procès équitable dans ce dossier afin que lumière y soit faite une fois pour toute.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

       

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages