Haïti-USA : Pierre Espérance et Emmanuela Douyon interviennent devant un comité du congrès

Politique
Typographie

 

 

Pierre Espérance et Emmanuela Douyon ont dénoncé la corruption et la protection des gangs armés par le gouvernement lors d’une audition organisée mardi devant un sous-comité du congrès américain sur la situation de crise qui sévit au pays.

 

 

 

Le Directeur exécutif du RNDDH a présenté un tableau noir des violations des droits humains en Haïti avec les crimes commis dans le pays depuis le début de la crise et des manifestations antigouvernementales. Selon M, Espérance, plus de 180 personnes ont été tuées dans le pays depuis le début de la crise.

 

Il a dénoncé la prolifération dans le pays des gangs armés qui bénéficient de la protection des autorités, tandis que l’appareil de justice est paralysé et totalement contrôlé par le pouvoir en place. Il a terminé sa présentation en faisant 5 recommandations au sous-comité du congrès pour demander aux autorités haitiennes de désarmer les gangs.

 

 

 

Pierre Espérance a d’autre part exprimé sa préoccupation de voir le président gouverner par décret à partir de janvier 2020 dénonçant l’absence de volonté du président de faire voter par sa majorité au parlement une loi électorale et un budget.

 

 

 

De son côté, Emmanuela Douyon a dénoncé le règne de la corruption en Haïti et l’implication des autorités dans le détournement de fonds du programme PetroCaribe.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages