Haïti / Crise politique  : PLANSPA recommande la formation d’une « commission de médiation »

Politique
Typographie

 

 
La Plateforme Nationale du Secteur Populaire Haïtien (PLANSPA), que dirige le juriste Dieudonné Lhérisson, a recommandé au président Jovenel Moïse, la formation d’une commission de médiation pour faciliter le dialogue inter-haïtien afin de trouver les moyens pour sortir le pays de la crise à laquelle il est confronté.
 
Cette commission, suggère la PLANSPA, devrait être formée de représentants de plusieurs secteurs de la vie nationale dont la presse, la diaspora, le secteur privé, le secteur religieux et des droits humains « fondation Je Klere ».
 
Elle pourrait aussi inclure des personnalités ayant marqué l’histoire récente du pays dont les anciens présidents  Boniface Alexandre et Ertha P. Trouillot, l’ex-première dame Mirlande H. Manigat, l’ancien premier ministre Yvon Neptune, Odette Roy Fonbrun, Eddy Labossière, les historiens Michel Soucar et Georges Michel, l’ancien général Hérard Abraham.
 
Pour la PLANSPA, l’instabilité politique, la mauvaise répartition des richesses, les inégalités sociales, la mauvaise gouvernance, l’absence de dialogue inter-haïtien, sont les principaux facteurs générateurs de la crise.
 
Ce dialogue sincère (ou chita pale je nan je) reste notre seule porte de sortie, croit le professeur Lhérisson qui déplore que 33 ans après la chute de la dictature des Duvalier, les principales revendications du peuple haïtien en matière d’education, de santé et de travail, n’ont jamais été satisfaites.
 
 
DO/HPN
 
 
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages