Haïti-crise : "L'argent de PetroCaribe finance les manifestations anti-gouvernementales", dit Rosemond Jean

Politique
Typographie

 

 

 

L'activiste politique proche du pouvoir, Rosemond Jean, est monté au créneau, lundi, pour dénoncer une frange de la société qui finance les manifestations anti-gouvernementales dans les rues. "S'il y avait une véritable société civile en Haïti il y aurait des enquêtes sur ces corrompus qui investissent l'argent Petrocaribe", soutient Rosemond Jean.

 

 

 

Le militant pro Tet Kale appelle ces mécènes à la table de discussions afin d'établir un gouvernement de cohabitation avec le président Jovenel Moïse. "Le dialogue est l'issue inconditionnelle pour que la vie socio-économique puisse être reprise dans le pays", précise-t-il.

 

 

 

Rosemond Jean, a, toutefois, critiqué la faillite de l'État ayant à sa tête le Président Jovenel Moïse qu'il appuie qui, de son avis, est incapable de garantir la sécurité des vies et des biens afin de faire fonctionner le pays notamment la reprise des activités scolaires.

 

 

 

Par ailleurs, Rosemond Jean prévoit un climat chaotique général sur tout le territoire au cas où Jovenel Moïse partirait du pouvoir.

 

 

Des milliers d'Haïtiens protestent à travers le pays depuis tantôt cinq (5) semaines exigeant la démission sans condition du Président Jovenel Moïse du pouvoir. Divers secteurs de la vie nationale ont également pris position pour une solution à cette crise sans le Chef de l'État considéré comme faisant partie du problème.

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages