Haïti-Politique : Jovenel Moïse, est-il devenu encombrant ?

Politique
Typographie

 

Malgré sa sortie spectaculaire à Pétion ville pour répondre à ceux qui prétendent, selon son entourage, être dans le maquis, Jovenel Moïse semble devenir une charge très pesante et encombrante dont on voudrait se débarrasser au plus vite. Le Président qui a reçu mandat du peuple n'entend plus sa voix  et n'agit que par les ordres de l'International avec des déplacements très limités.

 

Cet ultime renvoi de la cérémonie annonçant la réouverture officielle de l'année judiciaire est une nouvelle preuve que le Chef de l'Etat ne contrôle plus rien et vit une autarcie politique qui l'éloigne des lieux publics, des activités mondaines et des cérémonies officielles. Le Palais national semble devenir une ambassade pour Jovenel Moïse et c'est aussi le seul endroit où le Président de la République depuis quelque temps peut, avec sa sécurité renforcée, se déplacer sans trop de souci.

 

La cérémonie traditionnelle à laquelle le Président de la République devrait prendre part comme garant des institutions lui donnerait la possibilité de rappeler au 3e pouvoir sa responsabilité face aux justiciables soit de rendre la justice à qui justice est due.

 

Dans ce contexte particulier, certains avocats contactés sur la question s'interrogent sur la moralité de Jovenel Moïse pour faire un telle demande alors qu'il est indexé dans le rapport de la Cour des Comptes sur le dossier Petrocaribe. Le Nom du chef de l'Etat est cité 69 fois dans ce document volumineux et très documenté.

 

"Comment accepter de recevoir un chef d'Etat qui a déclaré en France, il y a environ deux ans, être obligé de nommer 50 juges corrompus alors qu'il protège des amis présumés corrompus"? s'interroge un homme de Loi.

 

Comment entendre un Président, qui dit combattre la corruption, prononcer un discours à la basoche alors qu'il utilise des subterfuges pour soudoyer le Conseil de la banque de la République d'Haïti communément appelé Banque Centrale pour faire des prêts privilégiés de 100 millions de dollars à une institution financière(SOFIDAI) nouvellement née et dont le conseil administratif est constitué uniquement de ses amis de l'AGRITRANS, aussi indexé dans le rapport de la Cour des Comptes ? se demandent deux jeunes avocats du barreau de Port au Prince gardant l'anonymat.

 

Certains proches de l'entourage du Président avancent des problèmes de sécurité pour justifier l'annulation de la tenue de la cérémonie, mais des sources de la Cour de cassation ont confié à la rédaction de HPN que lors d'une rencontre récemment avec les acteurs du système judiciaire, les hommes de la basoche avaient fait part au Président du CSPJ René Sylvestre de leur malaise face aux scandales répétés notamment dans le dossier Petrocaribe, l'implication directe de l’Exécutif dans les affaires du Judiciaire et le mauvais fonctionnement des tribunaux.

 

Cette importante rencontre avait aussi permis aux avocats de montrer leur désaccord avec le représentant de l’Exécutif, le ministre démissionnaire de la justice qui agit en dehors de la Loi et qui ne tient pas compte des nombreuses promesses faites pour répondre de manière efficace à la demande des justiciables.

 

L'un des avocats aurait même lâché lors de cette rencontre que le ministre de la justice ne protège que les corrompus de l’Exécutif. Et il n'est là que pour cette mission !

 

Sur la question des juges corrompus, les déclarations du Président de la République mal digérés par des hommes de Loi qui travaillent dans des conditions extrêmement difficiles auraient été évoquées lors de cette rencontre.

 

Au-delà de cette importante réunion, la démission précitée du Commissaire du gouvernement  Paul Eronce Villard, reconnu comme une grande compétence par ses pairs, a mis de l'huile sur le feu. Ces signaux mettent à mal la collaboration entre le Judiciaire et l’Exécutif.

 

 

Si l'opposition avait annoncé une manifestation dans le périmètre de la Cour de Cassation en perspective de la cérémonie d'ouverture de l'année judiciaire et qui aurait empêché au Président de faire le déplacement, le torchon brûlait déjà à l'interne et le divorce semblait déjà être consommé entre les deux Pouvoirs.

 

HPN

 

 

 

 

 

     

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages