Haïti-Sécurité : L'agression contre le DG du ministère de l’intérieur vivement condamnée

Politique
Typographie
 
 
La Fédération Nationale des Maires Haïtiens (FENAMH) et le ministère de l'interieur et des collectivités territoriales (MICT) condamnent vivement l’agression dont a été victime vendredi, le directeur général du MICT Fednel Monchéry.
 
 
 
La fédération nationale des  maires haïtiens (FENAMH) a condamné avec la dernière rigueur « l’agression physique et verbale dont a été victime le Directeur Général du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, Fednel MONCHERY, de la part des militants politiques clairement identifiés  dans l’enceinte même de l’église Mont Carmel de cabaret lors de la célébration des funérailles du Maire Joseph Wills Thomas, le vendredi 09 août dernier ».
 
 
Dans une note datant du 13 Août, la FENAMH dénonce un comportement qui a mis en danger la vie de toute l’assistance, en particulier, les délégations des maires venus, des 10 départements du pays, rendre un dernier hommage au collègue défunt.
 
 
Selon la FENAMH, cette attitude est contraire au principe cardinal de la présomption d’innocence dont bénéficie tout citoyen indexé dans une affaire de justice. 
 
La FENAMH fait remarquer que « la perturbation provoquée par cet acte indigne d’un citoyen dans un système  démocratique aurait pu entraîner des chocs irréparables au sein de la famille du défunt et du reste de l’assemblée ».
 
La FENAMH lance un appel au calme, à la sérénité et à la retenue tout en exhortant la justice à se hisser à la hauteur de ses responsabilités en vue de  faire jaillir la lumière sur les dossiers qui gardent l'actualité Politique. 
 
Le Ministère de l’Intérieur condamne la tentative d’agression contre son DG et dénonce l’utilisation du mensonge, de la manipulation, de l’intimidation et de la violence comme armes politiques pour tenter de saper l’autorité de l’État.
 
Le MICT évoque une attitude intolérable qui, en plus d’avoir troublé la sérénité de la cérémonie, constitue une atteinte grave à l’intégrité physique  d’un haut fonctionnaire de l’État dans l’exercice de ses fonctions et qui doit être condamnée avec la dernière rigueur.
 
Le MICT appelle lui aussi à la sérénité et au dépassement des émotions et invite tout un chacun à faire confiance aux institutions de la République pour vider tout contentieux. 
 
 
DO/HPN
 
 
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages