Au Chili, les Haïtiens en situation irrégulière bénéficient d’un sursis de 90 jours avant leur déportation 

Politique
Typographie

 

Le gouvernement chilien a accordé une expansion de 90 jours aux migrants haïtiens en situation irrégulière sur son territoire. Une décision qui provoque automatiquement  l’arrêt du processus de déportation qui devait commencer ce lundi 22 juillet.

 

Ce sursis fait suite aux pourparlers engagés récemment par Haïti et Chili, et devra permettre aux concernés d’avoir le temps de régulariser leur situation. 

L’annonce de cette expansion a été faite par le ministre Haïtien des affaires étrangères, vendredi dernier, via son compte Twitter. 

Edmond Bocchit en a profité pour remercier et saluer le geste des autorités chiliennes, tout en leur promettant de livrer aux ressortissants haïtiens les documents nécessaires à la régularisation de leur situation.

 

GA

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages