Haïti-politique : l’opposition rejette l’appel au dialogue lancé par l’ambassade US

Politique
Typographie

 

 

 

 

Plusieurs responsables d’organisations proches de l’opposition politique au pouvoir ont rejeté d’un revers de main l’appel au dialogue lancé par l’Ambassadrice Américaine en poste à Port-au-Prince, Michèle J. Sison, lors d’une cérémonie tenue en marge de la commémoration de la fête de l’indépendance des Etats-Unis le 4 juillet.

 

 

 

Ces représentants issus des structures telles Challengers Popilè, Konbit , Nou Konsyan et FORPH dénoncent l’attitude des Américains soutenant un pouvoir impliqué dans la corruption.

 

 

 

« Le discours de l’Ambassadrice Américaine est un discours immoral », a lâché le Porte-parole du secteur démocratique et populaire, André Michel.

 

 

 

L’Avocat s’interroge sur le fait que l’ambassadrice somme les opposants à s’asseoir avec le Président de la République Jovenel Moise dans un dialogue afin de résoudre la crise. « Le secteur démocratique ne va pas rencontrer dans un dialogue pour partager des postes avec le Président Moise », tranche Me André Michel.

 

 

L’opposition plurielle annonce deux journées de mobilisation générale pour les 6, 7 juillet à Port-au-Prince et dans diverses autres villes du pays en vue de réclamer la tenue du procès petrocaribe et la démission de Jovenel Moise de son poste de Président. Par cette mobilisation, l’opposition entend marquer le premier anniversaire du grand soulèvement général produit en Haïti l’année dernière.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages