Haïti-Crise-Rencontre OEA : Des acteurs présents ont réaffirmé aux blancs que Jovenel Moïse doit partir

Politique
Typographie
 
 
Des acteurs  de la société civile et de la classe politique ont clairement exprimé aux émissaires de l'Organisation des États américains (OEA) que la résolution de la crise actuelle passe par la démission de Jovenel Moïse du pouvoir.
 
En effet, cette position a été celle de Kelly Bastien représentant de l'ancienne plateforme politique Lespwa, Edgard LeBlanc Fils Coordonnateur de l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL), Rosemond Pradel Secrétaire Général de la Fusion des Sociaux Démocrates (Fusion) et de Madame Marie Rosy K. A. DUCENA (Assistante-Responsable de Programmes) Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH).
 
 
"Le pays n'est pas gouverné", a martelé la Responsable de Programme du RNDDH.
 
Selon Madame Marie Rosy K. A. DUCENA (Assistante-Responsable de Programmes), le RNDDH a exposé aux représentants de l'organisation hémisphérique un état des lieux de la situation des droits humains notamment les cas de violation des droits civils dans les massacres réalisés et la corruption érigée en système dans le pays.
 
L'ancien Sénateur du Nord, Kelly c. Bastien, dit ne s'attendre pas à grand chose quant à la venue de la mission. Le membre du secteur démocratique et populaire confirme avoir expliqué clairement sa position et d'autres secteurs réclamant la démission de Jovenel Moïse à partir du deuxième rapport d'audit final de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA).
 
Sur demande du gouvernement haïtien, une commission de l'OEA a séjourné dans le pays en rencontrant les principaux acteurs impliqués dans la crise haïtienne pour dégager des pistes de solutions à cette situation qui tarde et qui va en s'empirant chaque jour.
 
GL
 
 
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages