René Monplaisir décline l’invitation en audience de Jovenel Moise pour le 17 juin

Politique
Typographie

 

Le leader du secteur "populaire revendicatif", René Monplaisir, dit qu’il n’entend pas participer à la rencontre avec le Président de la République, Jovenel Moise, programmée pour le lundi 17 juin 2019 10h du matin à sa résidence privée à pèlerin 5.

René Monplaisir dans sa lettre responsive au secrétariat général du palais national annonce avoir mis en avant le climat politique qui prévaut dans le pays actuellement. "Nous ne pouvons pas rencontrer le Président Moise dans un dialogue sans que des partis et regroupements politiques comme Fanmi Lavalas, Pitit Desalin et le Secteur démocratique et populaire ne soient invités", a souligné l’ex proche du feu président René Garcia Préval.

Par ailleurs, René Monplaisir a fait savoir que les déclarations des partisans zélés proches du parti Haïtien Tet Kale (PHTK) ces derniers jours tiennent lieu de guerre. "Nous condamnons les déclarations très irresponsables des partisans du PHTK qui menacent la presse, les membres des partis et structures politiques de l’opposition ainsi que les jeunes Petrochallengers qui réclament le départ sans condition du pouvoir de Jovenel Moise", a martelé Monplaisir.

Monsieur Monplaisir attend que le Président Moise puisse apaiser le climat qu’il y a sur le terrain avant de lancer le processus de dialogue comme souhaité par le Palais national. "Si Jovenel Moise ne peut redresser la barre il sera contraint de partir", a conclu René Monplaisir en exclusivité à la rédaction.

Dans cette lettre en circulation sur les réseaux sociaux le cabinet particulier du Président de la République confirme avoir invité en plus du secteur populaire revendicatif national, les représentants des secteurs syndical, universitaire, religieux, universitaire, privé, paysan, de la société civile et des droits humains.

Godson LUBRUN