Haiti-politique: Le Canada inquiet appelle au dialogue ouvert et inclusif

Politique
Typographie

 

 

 

 L’ambassadeur du Canada en Haïti a exprimé mercredi sa préoccupation devant la situation politique du pays paralysé depuis trois jours par des manifestations anti-gouvernementales qui exigent la démission du président Jovenel Moise.

 

« Depuis juillet dernier, Haïti vit des périodes d’instabilité, des moments de tensions sociales et d’insécurité qui témoignent d’une préoccupation générale envers le rythme d’actions et de réformes pouvant influer positivement sur la qualité de vie des Haïtiens et Haïtiennes », lit-on dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères.   

 

Toutefois le Canada s’est gardé de se prononcer sur la principale revendication des manifestants qui exigent la démission du chef de l’Etat dont le nom est impliqué dans le scandale de corruption de PetroCaribe.

 

« Nous exhortons les dirigeants politiques, du secteur privé et les représentants de la société civile, d’écouter cet appel du peuple et de travailler ensemble vers un dialogue inclusif et constructif, ouvert à tous les points de vue, afin de développer des solutions durables pour les défis auxquels est confrontée la population. Les femmes et les jeunes ont un rôle particulièrement important à jouer dans un tel dialogue qui devrait être pleinement dirigé par des Haïtiens pour le bénéfice du peuple haïtien.    

 

 « Le Canada est conscient des impacts que cette insécurité et ce contexte économique difficile ont sur la vie quotidienne des Haïtiens et Haïtiennes. Notre préoccupation principale demeure le bien-être du peuple Haïtien, qui est au centre de notre dialogue avec le gouvernement et au cœur de la coopération canadienne », conclut le communiqué.

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages