Ratification du premier ministre, les députés veulent passer à l’action cette semaine

Politique
Typographie
 
 
Alors le Sénat peine à boucler là séance de ratification de l’énoncé de la politique générale du premier ministre Jean-Michel Lapin, la chambre des députés, tout au moins la majorité présidentielle de la chambre basse, veut passer à l’action cette semaine en demandant que soit organisée la séance de ratification.
 
Le député Alfredo Antoine informe que la commission qui a été chargée d’étudier les dossiers des quatre nouveaux ministres soumettra ce mardi son rapport au président de l'Assemblée, Gary Bodeau et lui demander de fixer la date de la séance de ratification.
 
A en croire l’élu de Kenscoff, 63 députés seraient prêts accorder leur vote de confiance au premier ministre Lapin et à son cabinet composé en partie, des membres du gouvernement sortant qu’ils avaient eux-mêmes renvoyés pour « absence de résultats ».
 
Le député Antoine soutient qu’aucune disposition légale ne peut empêcher à la chambre basse d’organiser la séance même si elle se trouve dans l’impasse au sénat.
 
 
Alfredo Antoine croit dur comme fer que la ratification d’un premier ministre permettrait d’aborder certains problèmes cruciaux auxquels le pays est confronté, citant notamment la perte de valeur de la gourde par rapport au dollar US et l’insécurité. 
 
Ces mêmes arguments avaient été avancés pour ratifier le premier ministre Céant (Jean-Henry), renvoyé six mois plus tard.
 
 
DO

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages