Politique : Haïti dans le viseur du congrès américain 

Politique
Typographie

 

Une journée bien remplie pour le sénateur républicain de la Floride, Marco Rubio qui a séhourné moins de 24 heures en Haïti. Il a pu rencontrer lors de son passage les différents acteurs de la classe politique haïtienne, notamment le chef de l’Etat Jovenel Moise, les présidents des deux chambres du Parlement, Gary Bodeau et Dr Carl Murat Cantave, la société civile, les leaders politiques. Le message est clair, les Etats-Unis d’Amérique veulent à tout prix un dialogue constructif et inclusif, en vue d’arriver à la formation d’un nouveau Gouvernement qui devra mettre les balises pour la tenue des élections législatives et des collectivités territoriales.

Parmi les leaders ayant répondu à l’invitation du congressman américain, figurent l’ex-Premier Ministre Evans Paul, la Présidente du Parti Fusion des Sociaux-Démocrates, Edmonde Supplice Beauzile, le Président du Parti UNIR, Jean Clarens Renois, le représentant de l’opposition démocratique et populaire, le député de Cabaret, Joseph Manès Louis, le Président de la commission spéciale sur l'amendement de la constitution, Jerry Tardieu. Avec eux, le parlementaire de l’Etat de Floride, a formulé ses vœux de voir le pays sortir de la crise infernale en passant par les élections, la tenue d’un vrai dialogue entre les haïtiens sans exclusion pour permettre au pays de reprendre ses rails économiques.

 

Marco Rubio dit apprécier les efforts de la Police Nationale d’Haïti pour le respect d’un état de droit et démocratique. Cette position exprimée par Marco Rubio, rejoint celle du leader du Parti UNIR, Clarens Renois qui a plaidé pendant longtemps, en faveur du dégel de la situation politique. A signaler, que la  Présidente du Comité national de facilitation du dialogue inter haïtien, Mme Kettly Julien était du nombre des invités du sénateur Marco Rubio, avec qui, elle a expliqué sa démarche avec ses pairs, de réunir toutes les composantes de la vie nationale autour d’une table pour parler d’un intérêt commun, Haïti. 

 

Yves Paul LEANDRE