Haïti-crise : Le président Jovenel Moise droit dans ses bottes après 8 jours de manifestations

Politique
Typographie

 Huit jours après les émeutes qui ont éclaté en Haïti pour exiger sa démission, le président Jovenel Moise s’exprimé jeudi soir dans un discours enregistré pour rejeter toute possibilité d’abandonner le pouvoir, « Je ne livrerai pas le pays aux gangs armés et aux dealers de drogue », a notamment déclaré le chef de l’état.

 

M. Moise qui s’exprimait à la télévision a fustigé le comportement de certains élus et des dirigeants politiques qui se trouvaient mercredi à la tête de plusieurs milliers de manifestants pour réclamer sa démission pour son implication présumée dans le dossier de Petro Karibe.
Le président a fait remarquer qu’il était inacceptable que des gens ayant des responsabilités politiques puissent circuler cote à cote avec des bandits recherchés.

 

Sur la crise politique qui secoue son administration, Jovenel Moise s’est montré inflexible, rejetant au contraire sur son Premier ministre le manque de résultats.

 

Depuis le 7 février dernier, des dizaines de milliers de personnes manifestent chaque jour dans les grandes villes du pays pour demander la démission du président qui n’a rien fait, selon les manifestants pour stopper la montée vertigineuse des prix des produits de consommation.

 

Au moins 10 personnes sont mortes et des dizaines blessées depuis le début des protestations organisées dans le pays.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages