Rentrée Parlementaire : le premier ministre Jean-Henry Céant présente le bilan de ses 119 jours à la primature

Politique
Typographie

En 4 mois, le Premier ministre Jean Henry Céant affirme avoir réalisé un travail colossale avec en toile de fonds, des jalons posés pour la réalisation du procès Petrocaribe, les préparatifs en vue de l’organisation des prochaines élections devant avoir lieu en octobre prochain et une lutte acharnée contre l’insécurité.

S‘agissant de l’épineux  dossier Petrocaribe, Me Céant a rappelé aux pères conscrits et aux députés du peuple, réunis en Assemblée nationale, avoir pris des dispositions en vue d’accompagner toutes les institutions ayant un rôle à jour pour faire la lumière sur l’utilisation des fonds tirés du programme. Il cite entre autre la cour des comptes et du contentieux administratif(CSC/CA) ainsi que le conseil supérieur du pouvoir judiciaire(CSPJ).

De plus, a-t-il souligné, un groupe de travail a été constitué de manière à passer en revue les différents projets ayant bénéficié du financement dudit fond. En ce sens, le processus de vérification des projets est en cours, des visites de terrain ont déjà été réalisées dans le grand sud et sous peu, la délégation mettra le cap sur le grand Nord pour le même exercice.

Sus la base du rapport des commissaires, des contrats pourraient être renégociés ou tout simplement résiliés, promet le notaire Céant.

En ce qui concerne l’insécurité, le chef du conseil supérieur de la police nationale(CSPN) n’a pas manqué l’occasion pour souligner les efforts consentis par son administration et qui ont entre permis à Haïti de vivre une fin d’année dans la tranquillité. Des foyers de tensions ont été éteints, des gangs démantelés notamment  à l’Arcahaie, Martissant, Village de Dieu et Santo.

Le calme visiblement constaté témoigne de l’efficacité des mesures adoptées, a souligné Jean Henry Céant, rappelant que le dialogue élargi à  toutes les forces vives du pays reste et demeure une garantie de stabilité politique, gage de développement et de progrès social et économique.

Pour ce qui est des élections, le chef de la primature évoque la mise en branle de la machine électorale avec notamment la soumission au parlement du projet de loi sous l’égide de laquelle, le scrutin de 2019 aura lieu.

Il rappelle que 2019 constitue un rendez-vous à  ne pas manquer pour les compétitions électorales et elle sera une année pivot dans la construction de la démocratie.

Des séances de travail ont été réalisées avec le conseil électoral provisoire CEP et l’office national d’identification ONI en vue d’identifier les principaux obstacles et adopter des mesures adéquates pour rendre possible l’organisation des élections en octobre 2019, a promis le premier ministre.

Les chantiers politiques ont été nombreux mais nous avons su répondre aux besoins quotidiens de la population avec les faibles moyens dont nous disposons, affirme le premier ministre Céant rappelant les initiatives prises en ce sens notamment par les ministère de l’économie pour la poursuite du processus de réforme des finances publiques, de l’agriculture dans le développement de la filière agricole avec la promotion des entreprises évoluant notamment dans le secteur de l’élevage, des affaires sociale et des TPTC entre autres.

Il n’y a pas de bilan sans perspectives et le premier ministre Jean Henry Céant a profité de la tribune parlementaire pour réaffirmer sa volonté de continuer à dialoguer avec tous les acteurs pour garantir la stabilité du pays.

Les premiers fruits du dialogue sont là, affirme Me Céant qui confirme la tenue ce mois-ci, d’un forum national en vue de poser les bases solides et consensuelles pour briser le cycle de l’instabilité. Les premiers jets du pacte de gouvernabilité ayant été élaborés à partir des rencontres avec les acteurs.