Les CASEC du Sud- Est ont profité de la Plateforme des EGSN pour faire entendre leur Voix à Jacmel

Politique
Typographie

 

Ils étaient environ six(6) membres de l'Association des CASEC du Sud Est venus faire entendre leur voix et leurs revendications le samedi 18 AOûT 2018  lors de la tenue des assises des Etats généraux Sectoriels de la Nation dans le Sud Est du pays. Ces élus locaux voulaient de toute évidence utiliser  cette plateforme pour attirer l'attention des responsables sur la situation difficile des CASEC et ASEC du pays.

Pendant les ateliers auxquels ont pris part les Maires, les délégués de ville, des organisations de femmes, les ASEC, ces CASEC ont tenté en vain de forcer les autres élus locaux de prendre part à un mouvement,parce que, selon eux, le moment n'était pas propice pour participer à ces Etats généraux sectoriels compte tenu de la situation difficile des CASEC et ASEC du pays.

Visiblement déçus du refus de leurs collègues, ils ont commencé à crier sur le port touristique de Jacmel où ces assises se sont tenues et ont tenté à plusieurs reprises de perturber les ateliers.

Le secrétariat technique s'est mis à leur écoute sans pouvoir calmer leur ardeur. Le Professeur Louis Naud et Mme Rose-Ann Auguste ont tenté sans succès de leur expliquer que ces rencontres étaient organisées pour répondre à ces  types de revendications.

Le Président de l'association des CASEC du Sud-Est Gaumer St Louis a présenté un cahier de charges aux travailleurs de la presse venus couvrir l’événement. Il a cité l'arrêt des élections indirectes, le refus de donner un 14e mois aux CASEC et ASEC, les portes des CASEC fermées depuis trois(3) mois, la non distribution des semences en faveur des paysans dans les sections communales, la non-disponibilité de l'allocation d'un million de gourdes pour la mise en place de petits projets dans les sections communales et sans oublier les ASEC et les CASEC qui n'ont pas reçu leur salaire depuis environ 8 mois.

Roger Deraly, CASEC de Savane du bois n'a pas caché sa colère lancant : " La caravane est planifiée avec les ASEC et CASEC, mais elle se réalise sans nous". Ils demandent entre autre la révision du Budget 2018-2019 et une diminution des salaires des ministres et Directeurs généraux, sans oublier les nombreux avantages des parlementaires. 

Vers 13 heures, lors des séances de restitution des ateliers, les chefs du mouvement  ont mis leur poids et forcer l'arrêt des activités après 5 restitutions. Les autres élus de la région visiblement agacés par cette perturbation sont restés sur place jusque vers 6 heures du soir espérant la reprise des activités. Le Secrétariat technique a préféré les arrêter pour empêcher d’éventuels dérapages. 

HPN

 PHOTO : JACOBSONN LAURENT

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages