Idées et reflexions : on a tout compris, on n'est pas dupes

Idées et Opinions
Typographie

 

Des milliards de dollars disparus, personne n'est responsable; des rapports sortis des mandats émis, aucun des convoqués ne s'est présenté au tribunal. Un gouvernement démissionnaire liquide les affaires mourantes pardon... courantes cela ne semble déranger personne; pas de budget mais des millions de dollars sont dépensés au nom de quelle loi; des parlementaires sont chèrement payés pour ne rien foutre comme législateurs sinon vendre leur vote à prix fort pour un éventuel vote de confiance.

 

 

Nos parlementaires n'ont rien voté pour nous protéger des ordures  envoyés dans la République pour être consommées malgré la caravane de Jovenel Moïse qui nous promettait monts et merveilles avec en passant des millions de dollars gaspillés. Et comme cadeau, l'inflation est passée de 14 à 18.7%. La cerise sur le gâteau, des millions de dollars injectés dans l'économie pour pallier le problème de la gourde. Mais pour qui on nous prend ? On fait payer à cette population le prix de la sous-production, une population qui n'a même pas accès aux soins de santé parce les hôpitaux ne fonctionnent plus et les rues couvertes d'ordures et qui ne semble déranger personne.  On a tout compris parce qu'on n'est pas dupes.

 

La mise en scène continue encore et encore avec de nouvelles têtes inconnues comme si personne ne comprendrait ce petit jeu de coquin avec la nomination de Fritz-William Michel, cet extrémiste rattrapé par les réseaux sociaux; comme si les richesses accumulées ces dix dernières années n'étaient pas suffisantes et comme si la pauvreté des plus vulnérables n'était pas à son comble. Et comme si le cri de la rue n'était qu'un jeu d'enfant. On est bien dans cette République de cons où le peuple est pris pour un idiot comme l'élève "Ducobu". 

 

Mais Ducobu n’était pas si idiot que ça, et on l'a compris à la fin. Puisqu'au fait, il n'était pas si brillant dans la classe c'est vrai, mais dans la pratique du quotidien, c'est lui qui trouvait les solutions pour sortir les autres du pétrin. Le peuple haïtien est pris pour un grand Ducobu. Il est berné à longueur de journée; menti par nos élites corrompues. Ce peuple est oppressé, trahi par ceux-là mêmes à qui il a donnés mandat pour le représenter.

 

Un peuple oppressé et banni par ses dirigeants qui n'en veulent qu'à leurs poches. En moins de 10 ans de pouvoir, des administrateurs publics sont devenus richissimes sans exagération. Des signes de richesse extérieure sont manifestes et personne n'est toujours pas responsable. Des milliards de dollars dépensés malgré la présence de l'ULCC, de l'UCREF et enfin de la cour supérieure des comptes, personne n'est responsable sans parler de jeunes garçons qui n'ont jamais travaillé de leur vie et qui sont devenus  extrêmement riches. Waw !!! The American Dream !!!

 

Aujourd'hui plus de deux millions de personnes sont menacées par la faim, mais l'affaire Arnel Joseph semble préoccuper davantage les médias que cette menace de la famine. Payer des lobbyistes pour refaire l'image du gouvernement que penser à ces milliers de jeunes au chômage, montre le coté fachiste et inhumain de ce gouvernement "bon viveur".

 

Avec un homme d'affaire au pouvoir aucun plan de lutte contre le chômage sinon une loi pour embaucher plus de jeunes filles perdues dans un système éducatif moribond et qui iront remplir les industries d'assemblage. C'est le rêve américain pour nos jeunes ! .... On a tout compris et on n'est pas dupes.

 

Le pire, ces hommes et femmes prennent d'assaut la justice haïtienne utilisant intelligemment la faiblesse des institutions pour imposer leur règle du jeu. La preuve, de hauts responsables sont mis en accusations mais pas d'arrestation; la justice est publiquement vendue aux plus offrants. Les mandats des juges renouvelés mais pas sans conditions; des fonctionnaires de l'état écroués sous pression des organisations de droits humains sont ensuite relâchés sans trop de problème. On est dans une belle République, n'est ce pas ? Mais au fait, on a tout compris, on n'est pas dupes. 

 

C'est donc le secrétaire général des nations Unies qui résume bien la situation dans son rapport au conseil de sécurité des Nations unies : "Haïti est une bombe à retardement." Les jours viendront et l'on comprendra que cette fière nation avait tout compris car les va-nu-pieds qui ont mis en déroute l'Armée Napoléonienne en 1803 connaissent toujours leurs oppresseurs. Et dans cette perspective, on connait toujours la fin dès le commencement.

 

 

HPN

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages